Le marché des services de télécommunication en France au second

Par 17 novembre 2000
Mots-clés : Digital Working

trimestre 2000. L’ART vient de publier les résultats de sa deuxième enquête trimestrielle menée sur le marché des services de télécommunication auprès des 96 opérateurs titulaires de licences au 3...

trimestre 2000.
L’ART vient de publier les résultats de sa deuxième enquête trimestrielle
menée sur le marché des services de télécommunication auprès des 96
opérateurs titulaires de licences au 30 juin 2000.
Les opérateurs titulaires de licence ont réalisé un chiffre d’affaires
global au 2ème trimestre 2000 de 47,515 milliards de F, soit une hausse de
1,5 % par rapport au 1er trimestre 2000. Toujours prépondérante, la part
de la téléphonie représente 78,9 % de l’ensemble des services.
La part de la téléphonie mobile progresse et représente 34,7 % du marché
total de la téléphonie, contre 32,6 % au 1er trimestre. Parallèlement, le
chiffre d’affaires réalisé par la téléphonie fixe chute de 4 %: 24,479
milliards de F, contre 25,497 milliards au 1er trimestre.
Le marché des services d’interconnexion et de ventes de minutes en gros
progresse de 14,3 % (9,343 milliards de F), dont une hausse de 8,2 % pour
les revenus générés par le trafic international entrant (1,288 milliard de
F).
Le chiffre d’affaires des communications nationales (hors fixe vers
mobile) chute de 12,4 %, en raison notamment des baisses de prix d’environ
20 % par l’opérateur historique des communications interurbaines.
Néanmoins, toujours prépondérantes, ces communications passées depuis les
lignes fixes d’abonnés représentent 60,7 % des revenus et 91,2 % des
volumes.
Les volumes de communications d’accès à Internet progressent de 3,1 %. Les
communications vers les mobiles croissent également de 6 % en volume.
Le nombre d’abonnés à la sélection et à la présélection du transporteur
s’élève à 4 141 142 fin juin 2000, contre 3 438 608 abonnés fin mars, soit
une hausse de 20,4 %.
Le marché des cartes téléphoniques chute. Il est ainsi passé de 15 844 106
unités à 11 326 015 unités vendues au 2ème trimestre 2000, soit une baisse
d’un peu plus de 28 %. Le parc de publiphones est passé de 231 500 fin
mars à 239 993 fin juin (+ 3,7 %).
Fin juin, on totalisait 24 295 200 abonnés à la téléphonie mobile, contre
22 645 600 fin mars, soit un taux d’équipement de la population française
de 40,4 % fin juin. La téléphonie mobile a généré un chiffre d’affaires de
12,801 milliards de F, en hausse de 5,8 % par rapport au 1er trimestre.
Le chiffre d’affaires des services avancés (numéros libre appel, numéros à
coûts partagés, numéros à revenus partagés téléphoniques et télématique)
s’élève à 2,770 milliards de F (- 2,9 %). Les services de renseignements,
des ventes d’annuaires et de publicité génèrent un chiffre d’affaires de
757 millions de F, en hausse de 10,1 % par rapport au 1er trimestre,
tandis que les terminaux et équipements réalisent un chiffre d’affaires de
2,071 milliards de F (+ 26,7 %). Le marché des liaisons louées chute de
2,9 % au 2ème trimestre (2,955 milliards de F), tandis que celui du
transport de données progresse de 21,1 % (959 millions de F), dû
certainement à la croissance du trafic IP.
Le chiffre d’affaires réalisé dans la fourniture d’accès à Internet et les
services associés progresse de 29,9 % par rapport au 1er trimestre (152
millions de F, contre 117 millions de F). Les autres services associés aux
services de télécommunication (hébergement et gestion de centres d’appels)
enregistrent un chiffre d’affaires de 369 millions de F, contre 48
millions au 1er trimestre.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 17/11/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas