Le marché des TIC indien veut exporter au Moyen-Orient

Par 24 octobre 2008

La région représente un moyen intéressant de se développer pour les petites et moyennes entreprises innovantes et de réduire leur dépendance du marché américain.

A l'occasion du Gitex 2008, le salon des nouvelles technologies au Moyen-Orient, le vice-président de l'ESC*, une organisation dédiée au développement du secteur des TIC et chapeautée par le gouvernement indien, a rappelé que les petites et moyennes entreprises représentaient 40 % du total des exportations indiennes sur le marché des technologies pour la période 2007-2008. Et afin d'accroître cette part de marché, ces sociétés lorgnent désormais du côté des pays du Moyen Orient. Objectif : se développer et s'émanciper de la dépendance vis-à-vis du marché américain. "L'Amérique représente plus des trois quarts de la totalité de nos exportations", explique ainsi Sunil Vachani au IANS, l'agence de presse indo-asiatique.
Investir au Moyen-Orient
Et d'ajouter : "Avec le ralentissement de l'économie américaine, il est important pour nous de nous diversifier". Pour information : le marché de l'exportation des TIC représentait 46 milliards de dollars en 2007-2008 en Inde - dont 43 milliards en logiciels et 3 milliards en hardware. La part des exportations au Moyen Orient ne représentait qu'un milliard de dollars. Le but avoué est de réaliser une croissance de 25 % l'année prochaine. Selon l'index établi par le Economist Intelligence Unit sur la compétitivité de soixante-six pays sur le marché des TIC en 2008, l'Inde arrive cette année à la quarante huitième place, ce qui représente une baisse de deux places par rapport à l'année dernière.
Une compétitivité à améliorer
Par comparaison, les cinq premiers du classement sont les Etats-Unis, Taïwan, le Royaume-Uni, la Suisse et le Danemark. La France, de son côté, s'installe à la vingtième place, contre la dix-huitième l'année d'avant. Si l'on regarde les éléments de notation, l'Inde est cependant plutôt performante dans plusieurs domaines : avec 59 et 54 % de critères correspondant aux exigences de l'EIU, elle propose un bon environnement professionnel et apporte un soutien dynamique au développement de l'industrie technologique.
*l'Electronics and Computer Software Export Promotion Council of India, une organisation dédiée au développement du secteur des TIC et chapeautée par le gouvernement indien.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas