Le marketing fait son chemin sur mobile

Par 16 janvier 2008
Mots-clés : Future of Retail

Les annonceurs considèrent désormais le téléphone portable comme un véritable outil marketing. Résultat : le marché de la publicité sur mobile est en plein essor.

Le marché du marketing sur mobile représentera 24 milliards de dollars en 2013, annonce le cabinet ABI Research dans une étude récente. Cette croissance est notamment due à l'engouement des consommateurs pour les offres de données par forfait et la messagerie mobile. L'apparition de plates-formes de recherche financées par la publicité et la généralisation de services de vidéo et de jeu sur téléphone portable sont également à l'origine de cette bonne santé. Pour le cabinet, elle montre le nouvel intérêt que représente le téléphone portable, considéré désormais comme un nouveau moyen d'atteindre le consommateur.
Un canal marketing à part entière
"La réelle différence par rapport aux douze derniers mois est que le marketing sur mobile est devenu partie intégrante des campagnes cross-média", souligne Michael Wolf, directeur de recherche chez ABI. Et d'ajouter : "Le mobile existe désormais pour les publicitaires. Il est perçu comme un moyen très personnel d'atteindre le consommateur, à travers des services d'information ou des messages ciblés". Très alléchant, le secteur a déjà été investi par de nombreux fournisseurs de plates-formes comme Google et Yahoo! et par plusieurs spécialistes des réseaux publicitaires comme Admob ou Empocket/Nokia. .
Séduire le consommateur pour s'implanter
Reste que, en marge de cet engouement semblable aux débuts d'Internet, la route est encore longue avant de parler de marché mûr. Le secteur devra également trouver les moyens de séduire des consommateurs souvent peu favorables à la réception de publicités sur leur portable. Selon le cabinet, plus de la moitié des personnes interrogées sur le sujet dans le cadre d'une précédente étude auraient déclaré être opposées à la généralisation de réclames mobiles. Mais bonne nouvelle pour les publicitaires : ces mêmes individus ont déclaré à 70 % que recevoir une sonnerie ou un titre musical gratuitement pourrait les inciter à réviser leur avis.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas