Le marketing direct doit s'inspirer du web 2.0

Par 22 novembre 2007 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Personnalisation et interactivité alliées à une gestion intelligente des bases de données clients doivent être au coeur des stratégies marketing B2B.

Les technologies web 2.0 sont au cœur de l’efficacité du marketing direct pour les relations d’entreprise à entreprise (business to business). Pour l’agence Godfrey, les campagnes ciblées et personnalisées apportent de meilleurs résultats en terme de retour client que les pratiques qui consistent à communiquer massivement et indistinctement. L’interaction avec le client doit être favorisée en suivant les principes du web 2.0, en particulier une expérience utilisateur améliorée. La société, qui a récemment mené une enquête auprès d’acteurs B2B, pointe les manques de leurs stratégies dans un livre blanc intitulé « Change your mind about B2B direct marketing to change results ».

La personnalisation garantit un meilleur retour sur investissement

Les résultats avancés démontrent que les actions de marketing direct « massives » enregistrent des taux de réponse compris entre 0,5 et 2 %. Selon Godfrey, les campagnes consistant en l’envoi d’e-mails et de newsletters ciblés sur la base de critères prédéfinis présenteraient pour leur part des taux d’ouverture de 40 %, ainsi qu’un taux de clic compris entre 10 et 20 %. Dans ce cadre, l’agence souligne l’importance d’une gestion « intelligente » des bases de données clients et prospects. Si 80 % des marketeurs interrogés ont déclaré disposer de ce type de référentiels, seulement la moitié d’entre elles les utiliseraient pour leurs actions de marketing direct. En outre, 60 % seulement de ces dernières lanceraient des campagnes de mailing ciblées à partir de ces bases de données.

Gérer sa base de données client

Le fait de cibler et de personnaliser ses campagnes est également un moyen de structurer ses référentiels clients, avance Godfrey. Pour l’agence, la capacité à établir ses propres listings et les analyser est primordiale. Elle recommande notamment aux marketeurs l’utilisation de solutions logicielles permettant de mesurer la performance des campagnes web. La mise en œuvre d’actions d’e-mailing tests sur des panels présélectionnés constitue par exemple un moyen efficace de générer des statistiques pertinentes telles que les taux de lectures, de clic, de non souscription etc., le tout en amont d’une campagne de marketing direct.

A lire aussi sur le site de L’Atelier :

Le marketing est à l'aube d’une révolution virtuelle (15/11/2007)
Le web 2.0 européen attire l'investissement (17/09/2007)
Les stratégies marketing se mettent à l'heure du web 2.0 (12/09/2007)
Les dépenses liées à l'e-marketing en Europe doubleront d'ici cinq ans (13/07/2007)       

L’Atelier groupe BNP Paribas

Haut de page

1 Commentaire

Le WEB2.0 offre de nombreuses possibilités. L'une d'entre elles est de profiter de la synergie d'une communauté afin de se constituer son propre fichier prospects, comme le permet Busineo.com

Soumis par Karl (non vérifié) - le 16 avril 2009 à 14h08

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas