Marketing mobile : VuFind privilégie l'image à la géolocalisation

Par 23 novembre 2010
photographies

L'application invite ses utilisateurs à se photographier ou se filmer avec leur appareil, puis de partager les clichés. Si des marques et produits apparaissent dans le décor, ils peuvent bénéficier d'offres.

VuFind souhaite permettre aux internautes de renseigner leurs contacts sur leur localisation et de gagner des offres promotionnelles en allant plus loin que le simple "check in". Pour y parvenir, elle table sur la photo. L'application invite les mobinautes à se photographier pour indiquer le lieu où ils se trouvent à un instant précis. Le logiciel mis au point, baptisé VuCheckin, se télécharge sur le mobile de l'utilisateur, et permet ensuite de mettre en ligne des photographies enregistrées dans l’appareil. Mais aussi de taguer ces images, et d’effectuer des recherches en fonctions d’intérêts, présents sur celles-ci. Les contenus mis en ligne peuvent représenter une ou plusieurs personnes, ainsi que leur environnement. Dans lequel se glissent éventuellement une ou plusieurs marques. Qui ont tout intérêt à encourager les utilisateurs à se photographier devant le logo, par exemple, contre des bons de réduction et autres offres promotionnelles.

L’utilisateur tague lui-même les contenus qu’il upload

Les images peuvent en effet être taguées par l’utilisateur, qui coche certaines cases - indiquant divers éléments du contenu qu’il est en train d’uploader. L’application lance alors un système de reconnaissance automatique qui analyse l’image, en cherchant des éléments clés dans une base de données en ligne. "L’intérêt de cette application, c’est qu’elle permet de constituer des hubs, en prenant à la fois en compte les lieux communs, mais aussi les intérêts partagés par les utilisateurs, pour construire des communautés", explique à L’Atelier Marc Leprat, expert en marketing 2.0. "Miser sur la photo permet d’établir un contact direct avec l’utilisateur, car, de fait, les images sont plus accessibles que le texte", précise-t-il. Et d'estimer que VuFind peut intéresser les annonceurs, pour du placement de produit, ou du marketing relationnel.

L’image plus accessible que le texte

De là à ce que les marques adoptent durablement cette solution, il y a un pas. "Cela reste assez secondaire, assez marginal. Pour accroître leur présence sur le Web, les marques peuvent utiliser ce type de programme, mais cela ne peut constituer une stratégie en soi", note le spécialiste."Bien que l’effet ‘photo’ puisse être démultiplicateur", précise-t-il. Une fois l’opération effectuée, l’utilisateur peut partager sur différentes plates-formes collaboratives - comme Facebook ou Twitter – les contenus tagués qu’il vient de télécharger. "L’application se place directement comme complémentaire, et non concurrente, des réseaux sociaux existants", conclut Marc Leprat.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas