Le marketing veut éviter tout risque avec le Big Data prédictif

Par 04 décembre 2014
marketing et prédictif

De nouvelles initiatives naissent depuis plusieurs mois qui visent à cibler toujours plus et anticiper les attentes des consommateurs. Le but : faire disparaître l’incertain dans le marketing.

Alors que la startup PredicSis vient de d’être nommée parmi les dix startups françaises les plus innovantes par le forum EBG, la tendance du Big Data prédictif se confirme dans les campagnes marketing. C’est un des arguments de vente de la startup bretonne et c’est aussi la tendance de fond qui agite le monde des marketeurs depuis quelques temps. PredicSis propose une solution pour faire en sorte que les stratégies soient plus sûres via un ciblage toujours plus précis et prédictif. Anticiper permettrait ainsi une meilleure maîtrise du déroulement d’une campagne et pourrait éviter de nombreux échecs. Le succès rapide de l’entreprise originaire de Lannion, qui parvient en moins d’un an à récolter plus d’1 million d’euros, souligne cette tendance du marketing à vouloir saisir l’intégralité du comportement des internautes-acheteurs pour réagir et adapter les campagnes sur le moment. Un pas de plus donc vers un marketing en temps réel qui tend à vouloir faire disparaître le facteur chance.

Le Big data prédictif pour remplacer le présentiel

“Proposer le bon produit au bon consommateur au bon moment”. C’est par ces mots que les créateurs de PredicSis identifient leur but. Pour ce faire ils utilisent le Big data de manière à prédire les comportements de consommation. Sont visés tout particulièrement les revirements des clients qui peuvent changer d’avis ou résilier un abonnement par exemple. Les résultats des algorithmes qui brassent un nombre de données considérable sont présentés de façon intuitive sous forme de graphiques notamment afin de rendre le Big data prédictif lisible pour tous. L’idée générale selon Bertrand Grèzes-Besset, un des fondateurs,  consiste à “observer un client que l’on ne peut plus voir physiquement”. Les domaines qui pourraient bénéficier de ces outils sont le e-commerce, la banque, la distribution, etc. Autant de secteur dans lesquels le contact physique avec le client a disparu ou tend à s’effacer. Le Big data pallierait donc ce manque de contact entre clients et commerçants.

Éliminer l’incertain, une volonté générale ?

Mais PredicSis est loin d’être la seule dans le domaine du Big data prédictif : Infer veut identifier les futurs consommateurs, Celect entend détecter l’achat avant même qu’il ne se produise tandis Futurelytics propose des algorithmes prédictifs sur le cloud. Dans tous les cas l’idée est de connaître par avance les comportements des clients pour éviter l’inconnu, l’incertain, l'inattendu dans des campagnes marketing qui seraient désormais sûres d’atteindre leurs objectifs. Mais ce désir n’est pas partagé par tous. Philippe Cahen, chroniqueur et spécialiste de ces questions, propose de son côté de changer de point de vue et de valoriser l’incertain, de prendre en compte l'inattendu dans le marketing qui doit aussi se construire sur le long-terme selon lui. “Il ne faut pas travailler sur les futurs possibles - il sont déjà dépassés - mais sur ceux qui paraissent impossibles” explique t-il mais ses analyses semblent encore loin d’être partagées par tous les marketeurs.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas