Marques : sur Facebook, la difficulté n'est pas d'attirer mais de fidéliser

Par 14 octobre 2010 1 commentaire
Personnages dans une bulle

DDB Worldwide's rappelle que si les internautes sont enclins à se rapprocher des marques sur le réseau social, ils le sont tout autant à se désengager s'ils n'y trouvent pas d'intérêt.

20 millions d'utilisateurs Facebook deviennent chaque jour fans d'une page sur le réseau social. Ce qui, note DDB Worldwide's dans une étude, rappelle l'urgence pour les marques d'être présentes sur le site pour améliorer leur visibilité et fidéliser leur clientèle. Selon le rapport, un tiers des utilisateurs se dit ainsi plus susceptible d'acheter un produit et plus de 90 % de le recommander à un ami dès lors qu'ils en sont fans sur le réseau social. Mais attention, si cet engagement est réel, il reste toutefois fragile. Un peu moins de 40 % des "fans" d'une marque sur le réseau social se sont déjà désabonnés d'une page. Un acte qui pourrait se répandre si les marques "ne parviennent pas à fournir un contenu de qualité pour maintenir l'intérêt des abonnés", développent les spécialistes.

Les fans des pages Facebook cherchent les offres privilégiées

Un intérêt porté principalement dans 95 % des cas par l'idée d'obtenir des avantages ou des offres privilégiées. Dès lors, "gagner en visibilité via Facebook revient à resserrer les liens avec la cible de la marque", soulignent les spécialistes. Une cible représentée par son pouvoir d'achat et son attrait préexistant pour les réseaux sociaux, puisque dans le détail, les utilisateurs "fans" ont en moyenne 31 ans et pour 43 % d'entre eux sont des utilisateurs réguliers de Facebook. Autre chose à prendre en compte par les marques : la nécessité de ne pas trop investir l'espace.

Facebook toujours dédié aux divertissements

L'étude rappelle que le réseau social est toujours considéré par la quasi-totalité des membres (96 %) comme un endroit d'abord privé et personnel réservé aux amis et à la famille. Et en terme de pages, celles dédiés aux médias et aux divertissements représentent plus de la moitié des fans. Suivies par les causes humanitaires et caritatives à 46 %. Puis par les pages de mode, de sport et de tourisme. En terme de suivi, neuf marques tirent d'ores et déjà leur épingle du jeu sur Facebook : Nike, Adidas, Coca Cola, Apple, Nutella, Sony, Louis Vuitton ou encore Starbuck's. Les résultats de l'étude s'appuient sur le questionnement de plus de 1600 utilisateurs de Facebook âgés de 18 à 60 ans et répartie dans 6 pays.

Haut de page

1 Commentaire

Je ne pense pas qu'il y ait un bon potentiel publicitaire sur facebook... bien moins que sur google c'est certain. Les réseaux sociaux sont utilent pour communiquer une information, mais pour ce qui est de vendre un produit, c'est une autre histoire...

Soumis par paris sportif (non vérifié) - le 14 avril 2012 à 15h49

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas