MasterCard engagé dans la lutte contre le phishing

Par 23 juin 2004
Mots-clés : Smart city

Le phishing, c’est un fait, discrédite les services de la banque en ligne. L’argument est de taille pour que les professionnels et les sociétés qui appartiennent ou gravitent autour du monde...

Le phishing, c’est un fait, discrédite les services de la banque en ligne. L’argument est de taille pour que les professionnels et les sociétés qui appartiennent ou gravitent autour du monde bancaire se préoccupent de ce nouveau système de fraude. Le groupe MasterCard s’est posé la question des moyens de lutte contre le phishing, et a annoncé récemment une nouvelle initiative prise avec la société NameProtect, spécialisée dans la détection des fraudes dans le domaine du numérique. Plutôt que de tenter une identification des auteurs de phishing après que leurs actions ont porté leurs fruits et fait des victimes, MasterCard et NameProtect ont choisi de se positionner du côté de la détection des fraudes. L’objectif est de surveiller les sites Internet douteux, les salons de discussion en ligne, les pages cachées et le contenu des courriers indésirables qui transitent sur la toile. Voilà pour la mission de NameProtect, qui devra également fournir en temps réel ses rapports d’analyse à MasterCard. L’établissement spécialiste des cartes bancaires pourra ensuite poursuivre les auteurs de tentatives de phishing et informer les utilisateurs des risques encourus sur tel ou tel site. Contacté par un journaliste du site d’information Internetnews.com, le vice-président du département « Sécurité et Gestion des risques » de MasterCard a indiqué que sur une période de deux semaines, au mois de mars, l’Anti-Phishing Working Group avait détecté pas moins de 60 millions d’e-mails ayant trait au phishing. Sur ce nombre, 19 % ont obtenu une réponse, et 5 % des internautes ayant reçu ces e-mails ont répondu en donnant une partie ou l’ensemble des informations requises !(Atelier groupe BNP Paribas - 23/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas