Les mauvais comportements des usagers assurent la pérennité du spam

Par 24 mars 2005
Mots-clés : Smart city

Les experts en sécurité ne cessent pourtant de le répéter : il ne faut jamais ouvrir une pièce jointe ou cliquer sur un lien contenu dans un email dont l'expéditeur n'est pas connu. Et...

Les experts en sécurité ne cessent pourtant de le répéter : il ne faut jamais ouvrir une pièce jointe ou cliquer sur un lien contenu dans un email dont l'expéditeur n'est pas connu. Et pourtant... Une récente étude menée conjointement par Mirapoint et Radicati montre que les internautes ont beaucoup de mal à intégrer cette leçon de base.
Un internaute sur dix a déjà acheté un produit vanté dans un message indésirable ! Pas étonnant, de fait, que l'envoi massif de spams continue d'être un business florissant. L'étude révèle par ailleurs que 31 % des internautes ont déjà cliqué sur des liens hypertextes apparaissant dans le corps de messages indésirables (en excluant les liens proposant de se désabonner au service présenté). Un comportement qui incite bien entendu les spammeurs à les inonder encore plus de messages, dès lors qu'ils sont assurés que l'adresse email de l'internaute est active, et qui les expose fortement aux virus et aux logiciels espions.
18 % des internautes interrogés par Mirapoint et le Radicati Group ont déjà essayé de ne plus recevoir de spams en cliquant sur l'adresse Internet contenue dans les messages et leur proposant de se désabonner. Un leurre, bien évidemment, qui permet aux spammeurs une fois encore de vérifier la validité de l'adresse cible.
Autant de comportements qui assurent la pérennité du spam. Il est prévu que celui-ci continue d'ailleurs fortement à progresser si l'on en croît les analystes du Radicati Group : en 2005, il devrait représenter 57 % du trafic des emails dans le monde, pour atteindre les 78 % en 2009. Dans le même temps, le nombre de messageries électroniques va augmenter : il devrait être de 1,6 milliard dans le monde en 2008 .
(Atelier groupe BNP Paribas - 24/03/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas