Des médias sociaux appréciés des PME pour leur impact sur les ventes

Par 05 avril 2011 1 commentaire
Média sociaux

Aux Etats-Unis, nombreuses sont les petites sociétés qui estiment que les sites collaboratifs ont une véritable influence sur la décision d'achat.

Les médias sociaux sont de plus en plus considérés comme des acteurs influents du processus de décision d'achats par les petites et moyennes entreprises américaines, explique AMI Research dans une étude. Des chiffres ? 30 % des PME interrogées estiment que ces derniers jouent un rôle important dans le processus de sensibilisation à leur marque, leurs produits ou services. De même, près de 20 % considèrent les médias sociaux comme des moyens d’influence dans le choix d’achat final du consommateur.

Des sources de revenus

"Le premier facteur d'adoption des médias sociaux par les PME est la possibilité de générer des revenus ou de réduire les coûts", note Donald Best, responsable du développement et du service clients chez AMI. "Le principal résultat des investissements dans les médias sociaux par les entreprises du secteur technologique est l’augmentation des revenus ou tout au moins la réduction de leurs coûts", rajoute Donald Best.

Un retour sur investissement

Et d'expliquer que l’augmentation des revenus de ces PME par le biais des réseaux sociaux peut prendre des formes multiples : le développement de scénarios de ventes directes, ou de moyens de fidéliser des individus, ce qui peut potentiellement amener à des ventes."Autant de méthodes qui font qu'on peut parler de retour sur investissement", poursuit Donald Best. Reste que pour y parvenir, il est nécessaire de répondre à plusieurs critères suivre plusieurs étapes. Ainsi, une démarche orientée réseaux sociaux doit obéir à une véritable stratégie, gérée par la partie marketing.

 

 

Haut de page

1 Commentaire

Merci pour l'article. Les médias sociaux sont le grand égalisateur de chances. Pour la première fois les PMEs ont accès à une énorme audience. Attention cependant à ne pas utiliser les médias sociaux comme médias de masse sous peine d'être aussi vite ignorés qu'un spot TV qui coupe notre série préférée en pleine action ou les campagnes d'email qui n'atteignent jamais notre inbox. Et comme précisé dans l'article, c'est là qu'intervient la stratégie.

Soumis par Younes Lattenist (non vérifié) - le 05 avril 2011 à 17h00

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas