Les médias sociaux font définitivement partie du langage courant

Par 17 novembre 2009

''Unfriend'' a été désigné mot de l'année par la nouvelle édition du dictionnaire Oxford. Une consécration qui marque l'entrée durable dans nos expressions usuelles du vocabulaire propre aux services de réseautage.

Comme tous les ans, le prestigieux dictionnaire Oxford a désigné le « mot de l’année », c’est à dire un mot ayant fait une apparition marquante dans le langage courant. Cette année, la version américaine du dictionnaire a consacré « unfriend ». L’expression fait référence aux médias sociaux, et à Facebook en particulier, et désigne le fait d’ôter un contact de sa liste d’ « amis ». « Unfriend est utilisé couramment et a le potentiel de durer, explique Christine Lindberg, lexicographe pour la version américaine du programme. Dans le contexte des réseaux sociaux, son sens est parfaitement compris ».
Twitter à l’honneur
Unfriend n’est par ailleurs le seul mot en rapport avec les médias sociaux à avoir fait son apparition dans l’édition 2009 du célèbre dictionnaire. On trouve ainsi 13 nouveaux mots associés au site de micro-blogging Twitter. Pas de quoi égaler la petite vingtaine de néologismes tournant autour de Barak Obama, mais suffisamment pour en faire une entrée remarquée. Parmi eux on trouve « Twitterature », « Retweet » ou encore « Tweetaholic », qui désigne les accrocs au réseau social. D’autres mots liés aux nouvelles technologies étaient en lice pour devenir le « mot de l’année ». Parmi eux on trouve « hashtag », lui aussi en lien direct avec Twitter.
Signaler une tendance qui a le potentiel de durer
Il s’agit d’un signe ajouté à un mot ou une phrase et qui facilite la recherche de contenus similaires. Le netbook, cet ordinateur portable de petite taille essentiellement dédié à la navigation sur Internet, a également fait partie des mots envisagés. Tous les ans, le mot de l’année est désigné parmi une sélection de mots nouveaux. Il est censé représenter la tendance de l’année écoulée et avoir le potentiel de durer en terme de signification culturelle et d’usage. En 2007, le mot désigné était « locavore » (le fait de manger des produits locaux ou issus de sa propre récolte), et en 2008 il s’agissait d’ « hypermiling » (optimiser sa consommation d’essence).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas