Quand les médicaments se délivrent par vidéo

Par 26 mai 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Capteurs et dispositifs combinant vidéo et voix permettent de donner des médicaments à distance. Et d'en contrôler la prise régulière.

Les appareils de télésanté prennent le relais des équipes soignantes, jusque dans la médication. Une équipe de chercheurs japonaise de la Yamagata University propose ainsi un nouveau système capable de coordonner et de gérer à distance les informations et soins liés à un patient. Rien de nouveau jusque là. Mais ce dispositif permet aussi de délivrer au patient ses médicaments via perfusion et d’établir avec l’équipe soignante un contact vidéo. Le système repose en effet sur trois fonctions. La première étant un système de communication multipoints avec vidéo et voix, qui met le malade en relation avec son médecin, et lui permet de retrouver presque les mêmes conditions qu’une consultation physique. La deuxième particularité du système est un dispositif intégré qui gère à distance la progression des perfusions des patients via un réseau de capteurs. Il contrôle ainsi le dosage et la durée de la perfusion, qui peut concerner des médicaments comme des nutriments.
Visioconférences médicales
Enfin, cet appareil de télémédecine enregistre automatiquement les données vitales du malade, qui sont stockées sur une base de données. Une fonction opérée soit via Internet, soit via un téléphone portable qui permet au médecin de recueillir les informations essentielles sur son patient. L’idée étant que le soignant puisse être mis en relation avec les équipes médicales les plus proches du patient, et le cas échéant leur passer le relais en cas de besoin. Ce, en leur communiquant les informations recueillies par le système, voire en organisant une visioconférence via ce même dispositif. L’équipe annonce avoir déjà réalisé des tests de ce type avec succès à partir de leur prototype de télésanté. Des améliorations techniques restent cependant à apporter. Ainsi la transmission de vidéos est à optimiser ainsi que la précision des diagnostics, et la gestion à distance de la fin des transfusions.
Pallier l’isolation des patients
Les chercheurs souhaitent remédier grâce à ce dispositif à des problématiques socio-économiques, comme l’apport de soins à tous les citoyens, même ceux situés dans des zones rurales reculées ou des petites villes. Car aujourd’hui, l’accès à des soins sophistiqués dépend souvent de la localisation des patients. "Ceux habitant des régions peu couvertes doivent souvent parcourir de longues distances pour pouvoir se faire soigner", explique Akio Koyama, à l’origine du projet. "Et on rencontre le même problème du côté des soignants, qui doivent effectuer des trajets conséquents, ce qui au final représente une perte de ressources". Selon lui la solution optimale est donc de fournir des consultations médicales qui profitent des technologies de l’information et de la communication.

Haut de page

1 Commentaire

un site formidable

Soumis par haddouche (non vérifié) - le 10 juin 2008 à 15h05

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas