Même pour les robots, la perception de l'environnement est tactile

Par 01 juillet 2011 Laisser un commentaire
Perception des robots

Doter les machines robotisées d'une "peau" permettant d'identifier la proximité d'objets et leur consistance améliorera leur autonomie.

Pour parfaire la perception qu'ont les robots de leur environnement et les rendre ainsi plus autonomes et réactifs, il ne suffit pas de reproduire les capacités cognitives de l'homme. Il faut aussi s'intéresser à l'aspect sensoriel. C'est ce qu'ont fait des chercheurs de l’université de technologie de Munich : ils ont créé une "peau artificielle" capable de détecter des sensations liées aux éléments extérieurs. Cela grâce à des petites plaques hexagonales de cinq centimètres chacune, disposées les unes à côté des autres et truffées de capteurs. Ce système, appelé Hex-O-Skin, permet ainsi au robot de détecter les variations de température, les vibrations et les pressions plus ou moins légères liées au toucher.

Des nœuds de perception...

Les signaux générés par ces capteurs sont reliés à l’ordinateur de bord du robot par lequel toutes les terminaisons seront transmises. Elles sont composées de quatre capteurs infrarouges, six capteurs de variations de température et d’un accéléromètre qui mesure l’accélération linéaire des objets. Cet ensemble d’outils est ainsi capable d'identifier la présence d’objets à moins d’un centimètre de distance. "Ce degré de perception correspond à la capacité de ressentir le contact d’un cheveu fin contre la peau d’un être humain", explique Philip Mittendorfer, l’un des responsables de la recherche.

...pour parfaire l’autonomie

Ces plaques sensibles ont également la possibilité de localiser les contacts avec des objets. Ainsi, lorsque le robot sent que quelque chose le touche à un endroit donné de sa main ou de son bras, il peut en déduire la position de l’objet, et donc l’éviter ou au contraire, le saisir. Une solution qui pourra permettre aux robots de manipuler et reconnaître des objets même si un obstacle l’empêche de le voir ainsi que de fonctionner la nuit. A noter que ce système est encore en phase d’expérimentation. Les chercheurs ont pour l’instant crée qu’un bras sensible du robot. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas