Quand la mémoire transforme les intelligences artificielles en conteurs

Par 09 janvier 2013
ordinateurs conteurs

En nourrissant un logiciel d’une base de données d'histoires, il est possible de le rendre capable d'inventer une suite originale et inattendue.

Les intelligences artificielles sont capables de raconter des histoires, plus ou moins complexes, depuis longtemps déjà. Mais ces dernières ont l’inconvénient d’être souvent prédictibles. C’est pourquoi un chercheur de l’University of Central Florida a mis au point un logiciel, baptisé Xapagy, capable d’inventer des histoires réellement originales. Son créateur, Lotzi Bölöni, vise à "imiter l’activité cognitive humaine utilisée dans la création de récits". Pour y parvenir, le chercheur a doté sa création d’une mémoire artificielle dans laquelle le logiciel peut puiser pour imaginer la suite d’une histoire. Pour expliquer sa méthode, le chercheur a utilisé le conte du Petit chaperon rouge. Il lui a d’abord fallu traduire manuellement les 500 mots de l’histoire dans un langage compréhensible par le logiciel.

Une mémoire équivalente à celle d’un enfant de 4 ans

Ainsi reconstitué, le célèbre conte des Frères Grimm est divisé en 12 scènes, chacune avec ses personnages et ses verbes associés. Certaines scènes se suivent, d’autres sont considérées indépendantes. Le système est ainsi nourri d’un certain nombre d’histoires, plus ou moins en rapport avec la première (des histoires d’animaux carnivores, de conversations, de rapport entre une grand-mère et sa petite-fille, etc.). L’objectif est de créer une sorte de mémoire au logiciel équivalente "à celle d’un enfant de 4 ans". C’est dans celle-ci qu’il puisera des actions et qu’il retrouvera des connexions logiques entre différents évènements. D’une histoire de lion dévorant une gazelle ou de renard s’attaquant à un mouton, Xapagy pourra ainsi déduire que le loup est susceptible de manger la petite fille lorsqu’ils se retrouvent ensemble dans une scène.

Créer des situations inattendues

Le chercheur prévient pourtant : "Xapagy n’est pas capable de déterminer si une histoire est logique ou cohérente". Il n’est pas conçu pour cela. En revanche, le logiciel est capable de créer des situations inattendues. Tel que raconté par l’intelligence artificielle, en pleine conversation avec le Petit chaperon rouge, le loup peut par exemple soudainement éternuer. Il suffit pour cela que l’action d’éternuer apparaisse dans une des histoires dont sa mémoire a été nourrie. La suite est logique : puisque le loup a éternué, le petit chaperon rouge réplique "à vos souhaits". Voilà une histoire à laquelle les frères Grimm n’avaient pas pensé.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas