MemOree fait des souvenirs un travail collaboratif

Par 03 juillet 2009

Le réseau social permet à ses membres de télécharger des morceaux de leur histoire et de les partager avec leurs proches ou tous les membres. En entreprise, un tel outil pourrait faciliter le transfert de compétences.

Pour permettre aux individus de rassembler plus facilement la mémoire de leur famille, MemOree propose une plate-forme collaborative. Présentée à l'occasion des étés des TIC de Rennes, elle permet aux utilisateurs de télécharger du contenu texte, audio ou vidéo sur leur profil. Ils décident ensuite de laisser les données privées, accessibles seulement à leurs contacts ou à tous les membres du réseau. Ces derniers peuvent alors commenter les fichiers, ou en ajouter d'autres. Les fondateurs de MemOree veulent désormais étendre cet outil au monde de l'entreprise. Selon Christine Berengolc, consultante chez KPMG et qui a menée une étude de marché sur la question, cette migration est loin d'être dépourvue d'intérêt : elle pourrait faciliter le transfert de savoir et être utilisée comme outil de capitalisation des compétences internes.
Une mémoire qui n’est pas qu’un simple historique.
Mais aussi renforcer la cohésion de l'équipe, servir d'outil de communication interne, et favoriser l'intégration de nouveaux collaborateurs. Reste que pour qu'un tel projet soit réalisable, il ne faut pas limiter la notion de mémoire à l'historique de l'entreprise. Soit "ce qui est généralement présenté sous l’onglet historique des sites Internet des entreprises", souligne la consultante. Et de préciser que l'entreprise doit intégrer ses savoirs faire métier, être ouverte à tous les collaborateurs qui pourront y mettre leur propre histoire dans l’entreprise, mais aussi leur culture, leurs valeurs et leur patrimoine. La constitution d’une mémoire individuelle n’est pas le seul usage que l’on peut faire de MemOree.
Des usages qui sont multiples
Il est possible de constituer une mémoire collective, comme celle d’une ville par exemple. Pascal Fontenau, l'un des responsables du site, précise d’ailleurs que "la mémoire d’un quartier de Laval sera constituée prochainement en collaboration avec la municipalité et les jeunes de cette ville". Autre application : pour les personnes âgées. "Pour réaliser ce que l'on pourrait appeler un projet de vie pour les résidents de maisons de retraite". A l'avenir, les créateurs du site souhaitent ajouter un moteur basé sur des technologies de contextualisation et de reconnaissance des visages pour améliorer la recherche dans cette base de données mémorielle.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas