Metroland se construit un pôle high-tech européen.

Par 04 mai 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Le suédois Metroland, créé en 1984 par Bo Wahlström, se constitue peu à peu un petit pôle européen de sociétés spécialisées dans le high-tech. Metroland choisit des créneaux à forte valeur ajouté...

Le suédois Metroland, créé en 1984 par Bo Wahlström, se constitue peu à
peu un petit pôle européen de sociétés spécialisées dans le high-tech.
Metroland choisit des créneaux à forte valeur ajoutée allant de la gestion
électronique de documents, aux télécoms, en passant par les outils
logiciels de programmation.
En 1997, le suédois a racheté en France une PME grenobloise MC2, un
spécialiste de gestion électronique de documents. Prévoyant un chiffre
d'affaires en 1999 de 47 millions de F, MC2 vient d'ouvrir une agence
commerciale à Hambourg.
En février dernier, la société a acquis 56 % du capital d'Emess AB, une
PME suédoise spécialisée dans la fabrication d'antennes pour les relais
radios. Cette société travaillant essentiellement pour le compte
d'Ericsson Microwaves Systems, réalise un chiffre d'affaires de 120
millions de F.
Ayant relancé en 1996 une petite société suédoise Transterm AB, (20
personnes, 22 millions de F de chiffre d'affaires) spécialisée dans les
systèmes de télécommunications sans fil à haute vitesse, Metroland espère
en faire sa tête de pont en Europe. Des implantations sont envisagées, si
possible avant la fin de l'année, en Allemagne et en France. Bo Wahlström,
assure "grâce à notre réseau de relations dans les télécoms, nous formons
des conseils d'administration actifs qui savent anticiper dans les niches
à forte croissance".
Enfin, Metroland a aussi investi dans le logiciel. Il est l'un des trois
actionnaires principaux de Telelogic AB, une ancienne filiale de Saab,
dont les outils de conception facilitent, accélèrent et rendent plus
fiables la programmation de logiciels dans les systèmes de
télécommunications.
(Les Echos - 4/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas