Le Michigan juge anticonstitutionnelle la loi contre les jeux violents

Par 04 avril 2006

Les Etats de l'Illinois et du Michigan ont été les deux premiers à adopter une loi qui a pour objectif de limiter l'accès des mineurs aux jeux considérés comme violents . Aujourd'hui, le juge...

Les Etats de l'Illinois et du Michigan ont été les deux premiers à adopter une loi qui a pour objectif de limiter l'accès des mineurs aux jeux considérés comme violents . Aujourd'hui, le juge Carem Steeh a déclaré définitivement insconstitutionnelle la loi votée au préalable.
Le juge a expliqué que les rapports "n'ont pas fourni de preuves quant à la relation entre les jeux vidéo violents et les comportements agressifs qui peuvent exister". Aucun test n'a pu prouver la corrélation entre un acte violent et les jeux vidéo.
Le texte adopté pour limiter l'accès aux jeux vidéo violents est considéré comme une entrave au Premier Amendement qui assure la liberté d'expression. "Les jeux vidéo sont une forme d'expression créative qui est protégée constitutionnellement par le Premier Amendement", commente le juge Steeh.
Dans un rapport de dix-sept pages disponible à cette adresse , le juge a expliqué pourquoi l'on ne pouvait pas interdire la vente de certains jeux vidéo aux mineurs de moins de dix-sept ans. L'Entertainment Software Association (ESA) a salué cette décision. Rappelons que la Californie et l'Illinois avaient également voté un équivalent de cette loi avant de la voir rejetée pour inconstitutionnalité.
(Atelier groupe BNP Paribas -04/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas