Les microformats se déclinent pour le web sémantique

Par 12 septembre 2007
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le consortium de Tim Berners Lee relie les microformats au web sémantique. Il lance une passerelle qui permet de convertir les données sous format XML pour le web sémantique...

Le consortium de Tim Berners Lee relie les microformats au web sémantique. Il lance une passerelle qui permet de convertir les données sous format XML pour le web sémantique.
 
Le W3C (World Wide Web Consortium), qui souhaite promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web (HTML, XML, SOAP...), annonce la mise en place d'un système permettant d'extraire automatiquement des informations présentes dans les microformats - un système de formatage de données sur le web traditionnel qui permet aux informations contenues d'être traitées directement par un logiciel - pour les intégrer au web sémantique. Le dispositif, baptisé GRDDL (Gleaning Resource Descriptions from Dialects of Languages) devrait simplifier la transmission de nouvelles informations et enrichir la base de données du Web sémantique.
 
Donner plus de valeurs aux données en circulation
 
Pour les développeurs, il représente également la possibilité d'accroître la valeur de leurs informations en les faisant basculer vers le web sémantique. Le tout, pour un coût faible. "A l'instar des feuilles de style qui optimisent la lisibilité des pages web, le GRDDL rend les pages web, les balises de microformat, les documents XML et les données plus lisibles pour les applications du web sémantique, ouvrant ainsi un horizon de nouvelles possibilités d'utilisation des données et de réutilisation plus créative". Le web sémantique, qui traite les documents sous forme d'informations formalisées traitées automatiquement, vise à améliorer la qualité et la disponibilité des informations présentes sur Internet.
 
Partager l'information
 
La passerelle GRDDL, qui autorise la conversion des données sous format XML en données pour le web sémantique, permettra de partager au sein d'un autre format du web des informations concernant différentes applications comme la planification d'une réunion ou la comparaison des informations en provenance d'un fournisseur avant un achat. "Créer des points de liaison entre le web traditionnel et le web sémantique est une étape critique dans le déploiement des technologies et des applications du web sémantique. En permettant à des applications d'extraire automatiquement des données de toute la variété de documents XML accessibles en ligne, cette recommandation ouvre une nouvelle voie pour l'intégration de connaissances et la composition d'applications à travers les ressources du web", conclut Pierre Paradinas, directeur du développement technologique à l'INRIA, qui a contribué aux spécifications et à la conception du GRDDL.
 
 A lire aussi sur L'Atelier :

L'Europe inaugure son label sur l'accessibilité des sites web (11/06/2007)
L'innovation au service de l'insertion

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas