Microsoft et Google en plein corps à corps juridique

Par 12 juin 2007

Les deux leaders s'affrontent pour pratiques anticoncurrentielles. Microsoft, soutenu par les autorités antitrust, pourrait bien tirer son épingle du jeu...

Les deux leaders s'affrontent pour pratiques anticoncurrentielles. Microsoft, soutenu par les autorités antitrust, pourrait bien tirer son épingle du jeu.  
 
Google, à l'origine d'une plainte déposée en avril 2007 contre Microsoft pour pratique anticoncurrentielle, n'a pas la cote auprès des autorités américaines de la Justice (DOJ). Le responsable antitrust du département aurait en effet apporté son soutien à la firme de Redmond, selon le New York Times. La plainte pourrait être rejetée.
 
Google estime que la dernière version du système d'exploitation de Microsoft, Windows Vista, enfreint une loi de 2002 sur la concurrence. L'OS rendrait difficile l'utilisation d'applications concurrentes, comme celles de la firme de Mountain View.
 
Un procureur proche de Microsoft?
 
Ainsi, l'utilisation d'un moteur de recherche et d'indexation - dont la désinstallation est quasiment impossible - autre que celui de l'éditeur de logiciels ralentirait les performances du PC, et donc découragerait les utilisateurs.
 
Selon le New York Times, le mémo reçu par les procureurs des différents Etats américains aurait été écrit par Thomas O.Barnett, procureur général adjoint du département antitrust. Celui-ci aurait été jusqu'en 2004 partenaire d'un cabinet juridique ayant représenté Microsoft sur plusieurs affaires du même type, mais n'aurait jamais été personnellement impliqué. Plusieurs représentants officiels des Etats se sont tout de même montrés surpris par cette requête de rejet d'une plainte qu'ils estiment justifiée.
 
Google également mis en cause
 
L'association Citizens Against Government Waste (CAGW), de son côté, ne se montre pas tendre avec Google. Pour Thomas A.Schatz, son président, "en invitant le gouvernement fédéral à s'impliquer dans cette affaire de compétition sur le secteur des technologies, Google a potentiellement porté atteinte au marché tout entier".
 
Et d'ajouter : "Le système d'exploitation Windows Vista a été le sujet de nombreuses conversations entre Microsoft et le gouvernement depuis 2004 et n'a jamais été accusé d'une quelconque violation de décret. Il y a certaines personne, telles que le p-dg de Google Eric Schmidt, qui lorgnent avec insistance du côté du gouvernement pour rendre leurs compagnies plus compétitives sur le marché. Google ne devrait pas gaspiller l'argent des contribuables en embarquant le département de la Justice dans une nouvelle histoire de dés pipés". Suite au prochain épisode, prévu pour la fin du mois, quand un juge fédéral se penchera sur la requête de Google.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 12/06/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas