Microsoft invente le "pédi-mail"

Par 03 mars 2006
Mots-clés : Smart city

Savez-vous qu'on trouve dans les locaux de Microsoft une très sérieuse division baptisée "Visualization and Interaction for Business and Entertainment" ? Celle-ci planche sur les...

Savez-vous qu'on trouve dans les locaux de Microsoft une très sérieuse division baptisée "Visualization and Interaction for Business and Entertainment" ? Celle-ci planche sur les nouvelles façons de visualiser les contenus et d'interagir avec sa machine. Quand elle n'est pas occupée à réaliser des études très sérieuses sur l'avenir des combinés téléphoniques ou les ordinateurs embarqués, elle cherche comment faire pour consulter ses emails avec les pieds...
 
L'intérêt ? Permettre aux employés de se dégourdir les jambes, tout en continuant à travailler. Pour cela, Microsoft a développé une interface logicielle permettant de piloter sa messagerie électronique à l'aide d'un tapis sensible, du même type que ceux qui sont commercialisés avec certains jeux vidéo comme Dance Dance Revolution.

En cas d'attaque de spam, gare à l'embolie ! (cliquez pour agrandir)
L'interface est donc minimaliste : le tapis ne comprend que quelques touches et chacune doit correspondre à une action. Il est possible d'ouvrir ses emails, de faire défiler le contenu, de supprimer et d'archiver dans des répertoires.
 
Ce concept, sobrement baptisé Step UI (pour Step User Interface), prête bien sûr à sourire, d'autant qu'on a du mal à s'imaginer classer ses emails en sautillant sur un tapis (regardez en dessous). De plus, un grand écran se révèle nécessaire... Deux applications ont été développées pour en tirer parti : StepMail, présenté ci-dessus, et StepPhoto, qui permet sur le même mode de gérer ses photos.

C'est cependant très sérieux, indique Brian Meyers, de Microsoft. "De nombreux travailleurs passent l'essentiel de leurs journées tapis derrière leur bureau à gérer leurs emails. Nous souhaitons leur proposer une alternative." "StepMail permet d'arrêter un peu de se servir du clavier et de la souris, ce qui réduit le risque de blessures dues à la répétition des taches aux mains et aux poignets".
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/03/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas