Microsoft progresse, mais moins vite qu'espéré que le segment des entreprises

Par 24 octobre 2003
Mots-clés : Smart city

Dans un contexte de croissance retrouvée pour l'industrie informatique, les résultats trimestriels du numéro un mondial du logiciel étaient attendus avec beaucoup d'optimisme. De fait, son...

Dans un contexte de croissance retrouvée pour l’industrie informatique, les résultats trimestriels du numéro un mondial du logiciel étaient attendus avec beaucoup d’optimisme. De fait, son premier trimestre 2003/2004 clos le 30 septembre dernier n’a pas déçu : bénéfice net de 2,6 milliards de dollars (soit 30 % d’augmentation par rapport au même trimestre de l’an passé), chiffre d’affaires de 8,2 milliards de dollars, soit 5,8 % de croissance par rapport au CA du 1er trimestre 2002/2003.

Les fines bouches ont noté qu’il s’agissait du plus faible taux de croissance de chiffre d’affaires qu’ait enregistré Microsoft depuis ces trois dernières années… Les actionnaires ont toutefois empoché 24 cents de bénéfice par action. Mais le point le plus critique vient du département entreprise de Microsoft qui, du propre point de vue de l’éditeur, n’a pas atteint les espérances du groupe, notamment à cause de l’avancée de Linux et des problèmes de sécurité fréquemment rencontrés par les systèmes Windows.

Note plus positive, le portail MSN, qui regroupe les activités en ligne de la firme de Redmond, affiche pour la première fois des bénéfices d’exploitation, grâce une croissance de 50 % de ses revenus publicitaires (voir Lettre de l’Atelier d’hier sur le marché de la publicité en ligne).

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/10/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas