Microsoft a sorti un anti-spyware en version bêta

Par 06 janvier 2005

Le 20 décembre dernier, Microsoft annonçait le rachat de Giant Software, spécialisé dans la lutte contre les logiciels espions. Aujourd'hui, soit à peine trois semaines plus tard, il a déjà mis...

Le 20 décembre dernier, Microsoft annonçait le rachat de Giant Software, spécialisé dans la lutte contre les logiciels espions. Aujourd'hui, soit à peine trois semaines plus tard, il a déjà mis au point un logiciel spécifique, qui est encore en version bêta et dont on sait simplement que son nom de code provisoire est Atlanta.

Il faut dire que Microsoft a des raisons de se presser. Les logiciels espions sont une menace sérieuse, de plus en plus médiatisée, et les utilisateurs sont mieux informés de la nuisance que peuvent occasionner ces logiciels. En outre, Microsoft accuse un certain retard par rapport à ses concurrents : Internet Explorer est à la traîne de Firefox, par exemple, qui inclut - gratuitement - des fonctionnalités de blocage des spywares.

Ceci dit, avec le rachat de Giant Software, Microsoft devrait avoir tiré les bonnes cartes. La solution de l'éditeur a été consacrée première du marché, avec un taux d'échec dans la détection des spywares de 'seulement' 25 %. Reste à savoir de quelle manière la firme de Redmond mettra la technologie Giant à la disposition de ses clients : le logiciel sera-t-il intégré au Service Pack 2 ? Sera-t-il payant ou gratuit ?

(Atelier groupe BNP Paribas - 06/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas