Microsoft va bien, et se permet même d’annoncer des milliers d’embauche

Par 25 juillet 2003

Le comportement du leader mondial du marché du logiciel, Microsoft, pourrait presque passer pour de l’arrogance, à l’heure où l’économie américaine n’est pas au mieux et où l’emploi fait pâle ...

Le comportement du leader mondial du marché du logiciel, Microsoft, pourrait presque passer pour de l’arrogance, à l’heure où l’économie américaine n’est pas au mieux et où l’emploi fait pâle figure dans le pays. Assis sur un confortable matelas de près de 50 milliards de dollars, la firme vient d’annoncer qu’elle comptait embaucher des milliers de personnes au cours de l’exercice fiscal 2003/2004.

D’ici le 30 juin 2004, 3 000 à 5 000 personnes rejoindront donc les rangs du géant de l’électronique, gonflant ses effectifs globaux d’environ 10 %. 500 embauches au minimum devraient être effectuées à l’étranger, le groupe prévoyant « 3 000 à 3 500 » création de postes aux Etats-Unis. C’est le secteur de la recherche et du développement qui devrait accueillir le plus grand nombre de nouveaux employés, puisque son budget atteindra 6,9 milliards de dollars sur l’exercice en cours, soit 8 % de plus que sur le précédent.

Alors que ses concurrents présentent des résultats souvent très décevants, Microsoft affiche sa bonne santé financière, tout en continuant à pratiquer une politique de prix prohibitifs pour l’accès aux informations permettant de développer des serveurs compatibles avec Windows, son logiciel phare, selon le Washington Post. La firme augmenterait chaque trimestre de 3 milliards de dollars son niveau de liquidités disponibles, qui s’élève à 49 milliards de dollars, grâce à une nouvelle politique de ventes de licences.

(Atelier groupe BNP Paribas – 25/07/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas