Pour mieux communiquer, les avatars expriment nos émotions

Par 10 juillet 2008
Mots-clés : Smart city

Toute communication a une part de non verbal qui est primordiale. Afin de retrouver cet aspect émotionnel lors des interactions numériques, les avatars peuvent traduire nos émotions.

Si l'on communique de mieux en mieux via les ordinateurs et les réseaux, reste qu'il manque toujours dans ces interactions une dimension émotionnelle. Une chercheuse de l'université du Pays Basque a mis en avant l'importance de cet aspect, et a démontré le rôle primordial de la communication non verbale. D'après ses recherches, afin de comprendre totalement un message, trois critères sont à prendre en compte. Les mots utilisés comptent pour 7 % de la compréhension, la façon dont la voix est posée (intonation, volume) pour 38 % et enfin 55 % dépendent des gestes et des expressions du visage. Autant d'éléments qui ne transparaissent pas via un écran, et dont le manque pourrait être pallié par la présence d'avatars. Ces personnages virtuels en 3D pourraient ainsi servir des interfaces multimodales, capables alors d'intégrer et de générer une communication non verbale, émotionnelle.
Un panel d'émotions exploitables
Pour appuyer sa théorie, la chercheuse a développé une architecture générique, capable d'accueillir des avatars qui interagissent avec les utilisateurs. Elle a développé en parallèle les outils requis pour susciter des expressions et attitudes chez les personnages virtuels de manière intuitive, en fonction des conversations tenues. Ce qui a permis de constituer un panel d'émotions exploitables par les avatars, selon les situations et contextes. A partir de ces outils, la chercheuse a aussi développé différentes applications. La première, baptisée AVACHAT, est un système de chat dans lequel les utilisateurs peuvent communiquer entre eux sans se contenter de texte mais en ayant aussi la possibilité d'utiliser des avatars en 3D. Ces derniers peuvent exprimer les émotions des utilisateurs, via leurs mouvements et leurs  expressions faciales.
Des résultats positifs en e learning
Autre application : ELEIN, une solution de e learning, dans laquelle les professeurs communiquent avec leurs élèves par l'intermédiaire d'avatars. Une méthode qui semble être efficace : en effet, les utilisateurs disent préférer cette intervention d'un personnage virtuel, qui rend la communication plus agréable et ludique. Ils déclarent par ailleurs avoir réussi à mieux comprendre les cours donnés par leur professeur virtuel. Ainsi, les membres d'ELEIN qui ont bénéficié de l'intervention d'un avatar ont répondu correctement à 13 % de questions en plus que les autres utilisateurs. Et lorsque les professeurs exprimaient des émotions, alors ils obtenaient 10 % supplémentaires de bonnes réponses.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas