Les milieux financiers accueillent avec scepticisme la surenchère d'ATT sur MediaOne.

Par 25 avril 1999

(voir la revue de presse du 23/04). L'action d'ATT a perdu vendredi 6 % à la clôture de Wall Street après l'annonce surprise de son projet de prendre le contrôle de MediaOne pour 58 milliards de d...

(voir la revue de presse du 23/04). L'action d'ATT a perdu vendredi 6 % à
la clôture de Wall Street après l'annonce surprise de son projet de
prendre le contrôle de MediaOne pour 58 milliards de dollars, soit une
surenchère de l'offre de Comcast supérieure de 17 %.
ATT s'est donc engagé dans une importante campagne pour tenter de
convaincre les analystes et la communauté financière du réalisme de son
offre.
Une fois l'opération finalisée vers la fin de l'année, comme l'espère ATT,
il deviendrait le premier câblo-opérateur américain devant Time Warner
(12,6 millions d'abonnés). Cherchant à attaquer le marché local du
téléphone aux Etats-Unis, l'exploitant s'ouvrirait, grâce aux accords de
gestion d'un certain nombre de réseaux, l'accès à 26,5 millions de foyers,
soit plus du quart du total, et bénéficierait d'une présence significative
dans dix des douze premiers marchés américains.
Toute une palette de services allant du transfert de la voix et des
données à Internet serait offerte aux abonnés au câble. MediaOne contrôle
25 % des activités câblées de Time Warner. En négociation depuis des mois
avec ce dernier, ATT entend profiter de cette participation pour forcer
l'accès à cet autre réseau.
(Le Figaro - 24-25/04 - Les Echos - 26/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas