Le ministère de la recherche double son budget pour les nanotechnologies

Par 26 janvier 2005

Pour beaucoup, 2005 sera l'année des nanotechnologies et des nanosciences. Une vision confirmée récemment par le ministère français à la recherche, qui a décidé d'augmenter le budget alloué à ces...

Pour beaucoup, 2005 sera l'année des nanotechnologies et des nanosciences. Une vision confirmée récemment par le ministère français à la recherche, qui a décidé d'augmenter le budget alloué à ces disciplines.
Via l'initiative Réseau national en nanosciences et nanotechnologies (R3N), l'Etat a annoncé qu'il doublerait cette année le montant des budgets, qui passeront de 30 millions à 70 millions d'euros par an. Ces trois prochaines années, ce sont ainsi 210 millions d'euros qui seront consacrés aux nanobiosciences, aux nanomatériaux et aux nanocomposants.
François d'Aubert, le ministre délégué à la recherche, a par ailleurs profité de cette annonce pour lancer un a ppel à l'intention du secteur privé . Rappelant qu'en Europe, "le financement privé est deux fois moindre que le financement public", alors que les deux sont à peu près équitables aux Etats-Unis et en Asie, François d'Aubert a dit souhaiter que les entreprises privées soient davantage présentes.
Le mot d'ordre du ministère et de R3N, c'est le rassemblement : "ce programme n'a pas vocation à révolutionner la recherche dans le domaine des nanotechnologies, mais à rassembler et amplifier les actions menées jusqu'à présent." Dans un premier temps, le R3N doit sélectionner les meilleurs projets académiques ou technologiques qui lui seront présentés avant la fin du mois de janvier.
(Atelier groupe BNP Paribas - 26/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas