Les ministres européens vont travailler pour l'e-inclusion

Par 13 juin 2006

L'e-inclusion ou la réduction de la fracture numérique européenne: tel est le but que se sont assignés trente-quatre pays européens en approuvant la déclaration ministérielle de Riga. Ils...

L'e-inclusion ou la réduction de la fracture numérique européenne : tel est le but que se sont assignés trente-quatre pays européens en approuvant la déclaration ministérielle de Riga. Ils s'engagent à mettre en œuvre les moyens concrets pour obtenir que tous les européens participent à la société de l'information.
 
 "Permettre à tous les Européens de participer à la société de l'information sur un pied d'égalité n'est pas seulement une nécessité sociale, c'est également, sur le plan économique, une formidable chance pour l'industrie", a déclaré Vivane Reding, commissaire européenne responsable de la Société de l'information et des Médias.
 
La déclaration sur laquelle sont tombés d'accord trente-quatre ministres détaille des objectifs précis.

Diviser par deux d'ici à 2010 le nombre de personnes n'utilisant pas l'Internet dans les groupes menacés par l'exclusion (personnes âgées, handicapées ou sans emploi)
Assurer à au moins 90 % du territoire européen un accès à l'Internet haut débit;
Veiller à ce que tous les sites web publics soient accessibles d'ici à 2010;
Mettre en place, d'ici à 2008, des actions dans le domaine de "l'alphabétisation" numérique afin de réduire de moitié d'ici à 2010 les disparités affectant les groupes menacés par l'exclusion;
Formuler d'ici à 2007 des recommandations sur les normes d'accessibilité et les approches communes, qui pourraient devenir obligatoires pour les marchés publics d'ici à 2010
Evaluer la nécessité de mesures législatives dans le domaine de l'accessibilité en ligne et prendre en considération les exigences en la matière lors de la révision du cadre réglementaire pour les communications électroniques qui débutera en juin 2006

Mme Reding va également insister sur la mise en application des règles communautaires en matière de télécommunications pour que des mesures concrètes soient prises en faveur des européens qui ne participent pas aujourd'hui au développement de la société de l'information.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 13/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas