Min(oui)ty Report ? Yes, we could

Par 14 octobre 2009
Mots-clés : Amérique du Nord, Europe

Déjà has been, les écrans multitouch, la réalité augmentée et autres vitrines interactives qui font le buzz en ce moment ? Peut-être pas, mais toujours est-il que d'autres innovations pointent le bout de leur nez. Je veux parler des "devices protéiformes", terme emprunté à Sonia Hecquet, directrice du pôle interaction design de Sqli Agency. "Ce sont des outils qui peuvent prendre la forme la plus adaptée à l'usage que l'on souhaite en faire", m'a-t-elle expliqué  à la  suite de l'événement Paris 2.0 organisé du 22 au 25 septembre dernier. Ainsi le modu est ainsi un élément commun qui peut se plugger sur ses "skins".

Concrètement, ce mini téléphone se glisse dans des coques différentes en fonction des besoins et envies.

"Avec le morph, on va beaucoup plus loin", s'enthousiasme Sonia Hecquet. Issu des travaux du Nokia Reserch Center et du centre de nano science de Cambridge, le morph utilise les nano-technologies "et le résultat est bluffant".

Alors, gadget totalement futile ? Sûrement pas. "Ces nouvelles technologies surfent sur plusieurs tendances du moment. L'écologie puisque ces textures permettront de se recharger grâce au soleil". La sécurité alimentaire est également prise en compte : "ces technologies pourront indiquer le degré de fraîcheur des aliments". Le textile enfin, avec la possibilité d'avoir "des vêtements sans odeur" (les utilisateurs de transport en commun apprécieront) !

"Le monde industriel commence à y voir un réel intérêt, ce qui permet à la recherche d'avancer rapidement sur ce sujet". Cependant, d'ici à ce que ces technologies envahissent notre quotidien, il y a une marge... "Ces technologies appartiennent à une étape que je qualifierai de OUI pour Organic User Interface". Ce n'est pas YES we can, mais Yes we could : "Avec le OUI, on va tendre vers l'ultra personnalisation. Grâce à l'organique, c'est l'interface qui s'adaptera. Des exemples ? Un avatar qui pourrait faire des recherches pour nous,...Le réel enjeu de cette étape consistera à déceler quelle mode d'interaction sera choisie par les utilisateurs" Rappelons qu'à l'heure actuelle, nous passons à peine de l'étape WIMP (Window, Icons Menus, Pointing device) "que nous connaissons depuis le début de l'ordinateur" à l'étape TUI (Tactile User Interface) popularisée par l'iPhone, la table Microsoft, la technologie multitouch, les écrans tactiles...Vivre comme Tom Cruise dans Minority Report n'est donc pas encore pour tout de suite...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas