Des mises à jour en ligne pour améliorer les performances des robots

Par 21 juillet 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
code

L'utilisation du langage naturel permettrait aux utilisateurs de programmer des instructions. En les postant sur Internet, elles peuvent ensuite être retravaillées par d'autres.

Les machines automatisées, comme des robots ou des véhicules intelligents, ne sont pas qu’affaire de développement technique. Elles font aussi appel à la confiance des utilisateurs. Puisque, par définition, ces derniers n’interviennent pas dans les actions de ce genre de machines, ne peuvent pas les guider, ils ont besoin d’être sûrs de leur fonctionnement. Pour instaurer cette relation de confiance, Sandor Veres, chercheur au département de génie scientifique de l’université de Southampton, au Royaume-Uni, décrit un modèle basé sur l’utilisation de la programmation en langage naturel, publié le 15 juillet dans les Actes de l’Institution des ingénieurs en mécanique (Proceedings of the Institution of Mechanical Engineers).

Programmation par communautés d’utilisateurs

Les engins automatisés sont largement utilisés dans l’industrie (forages, sondages géologiques, exploration sous-marine et spatiale), pour des tâches que l’homme ne peut assurer ou dans des contextes où le contrôle à distance atteint vite ses limites, car dépendant des technologies de transmission de l’information (radio, satellite, Internet). Les automates doivent au contraire être capables de se mouvoir seuls, d’analyser en temps réel leur environnement, de faire des choix, d’apprendre, même. Pour que l’homme garde la main sur leurs comportements, il peut programmer ces machines en langage naturel et utiliser la capacité de développement d’une communauté, constituée à la fois de fabricants et d’utilisateurs, pour améliorer le fonctionnement.

Code à disposition sur Internet

Le langage naturel est, par définition, compris et utilisable par tout le monde. A l’occasion de la vente d’un automate, tout le texte initial de programmation (le code, donc) serait mis à disposition des clients sur une plate-forme en ligne, en format HTML ou PDF. Pour les machines, c’est du code exécutable ; pour les hommes, c’est un texte intelligible qui peut être modifié. Les utilisateurs peuvent programmer de nouvelles instructions, en améliorer d’autres, et les faire apprendre par la machine en connectant celles-ci à la plate-forme, pour télécharger les instructions. Tout est partagé en ligne avec d’autres utilisateurs qui à leur tour, apporteront leurs modifications. Ce dispositif donne de la valeur au produit car ses performances s’améliorent longtemps après qu’il a été mis sur le marché. Mais aussi parce l’utilisateur garde malgré tout la main sur le comportement de la machine qui, du coup, lui semble beaucoup plus fiable.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas