Quand le mobile améliore le partage automobile

Par 04 septembre 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

L'application mobile OpenRide facilite l'accès au covoiturage via un échange d'informations en temps réel. La notation des pilotes et des passagers est déjà prévue.

Pour ceux qui hésitent encore à adopter le covoiturage pour leurs déplacements en ville, un des instituts allemand Fraunhoffer propose OpenRide. Ce service de covoiturage fonctionne avec les téléphones mobiles. En dépit de l'augmentation du prix du carburant, leurs chercheurs ont constaté que les véhicules présents dans les trafics aux heures de pointes n'étaient le plus souvent occupés que par une seule personne. Cette application vise alors à réduire en partie le trafic, les dépenses en carburant et donc l'impact environnemental de l'automobile. Elle facilite l'organisation spontanée de voyages à plusieurs, et se veut particulièrement appropriée aux trajets de dernière minute en centre-ville. Les développeurs ont prêté une attention particulière à la commodité du mode de fonctionnement.
Une recherche en temps réel
À l'aide d'un mobile doté d'un accès Internet, l'usager sélectionne dans un menu les informations relatives au trajet souhaité : le point de départ et d'arrivée, le nombre de places disponibles, les conditions de voyages et la distance à parcourir. La requête est ensuite envoyée au serveur dédié OpenRide. Là, un moteur de recherche compare et met en commun les offres précédemment reçues. Les informations comprennent la position actuelle des utilisateurs, ce qui permet d'effectuer des recherches de proximité. Une fois le lien noué entre les protagonistes, une nouvelle fenêtre indique le nom et le lieu de ramassage choisi par le pilote, ainsi que la durée du voyage. Le service communique les informations même après que l'un des utilisateurs se soit mis en route.
Une main tendue vers les partenariats
Les chercheurs envisagent d'y ajouter un système de notation des prestations de chaque utilisateur afin de renforcer la confiance entre passagers et conducteurs. À terme, ils souhaitent également faire le lien entre les terminaux des mobiles et les logiciels de mapping pour une meilleure organisation des voyages. Ce prototype dévoile ainsi une piste supplémentaire pour les fabricants de téléphones portables et les opérateurs désireux d'élargir leur offre de services. OpenRide arrivera sur le marché courant 2010. Le projet sera d'abord présenté du 4 au 9 septembre lors du salon IFA de Berlin où se réunissent les professionnels européens de l'électronique grand public. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas