Mobile et analyse de données : des remèdes aux inégalités d'accès à la santé ?

Par 28 février 2013 Laisser un commentaire
Rapport médical

Si les différences culturelles limitent l'accès des populations défavorisées aux informations médicales, le mobile et l'analyse de données pourrait être une solution viable pour médecins et patients.

L'accès aux informations de la santé, la manière d'y accéder même la fréquence de consultation de ces informations dépend fortement de la communauté d'appartenance des patients, révèle une étude organisée par le California Pan-Ethnic Health Network. En effet, un large écart subsiste entre les populations aisées et certaines franges défavorisées de la population états-unienne prises en compte dans ce rapport. Face à un nombre grandissant de locuteurs non anglophones et un accès Internet à domicile au mieux irrégulier, sinon inexistant, une réforme du système des technologies de l'information de la santé s'avère nécessaire. En particulier, par l'intermédiaire du mobile, mais également de l'analyse des données.

Des barrières linguistiques

Ainsi, le rapport pointe les inégalités d'accès à ces informations, et les technologies mobiles pourraient faciliter les communications entre patients et professionnels de la santé. En effet, aux États-Unis et selon le Pew Research Center, 31% des possesseurs d'un appareil téléphonique l'utilisent pour accéder à des données concernant leur santé et, parmi ceux-ci, les membres de populations défavorisées sont les plus à même d'utiliser leur appareil mobile dans ce cas-là. Reconsidérer les différences culturelles apparaît de fait comme une tendance importante. Il conviendrait non seulement de mener des campagnes d'alphabétisation des procédés inhérents à l'informatique, mais aussi de prendre en compte les barrières linguistiques pour les nombreux états-uniens dont l'anglais n'est pas la langue maternelle. En effet, les plus grands utilisateurs d'applications et de messages textes relatifs à la santé ne proviennent pas des WASP mais d'autres groupes ethniques, tels que les hispaniques ou les afro-américains.

L'importance de numériser les informations médicales

L'analyse de données serait une seconde solution pour réduire cet écart entre les populations riches et pauvres. Collecter des données démographiques (genre, âge, revenu moyen, origine ethnique) et les comprendre permettrait d'apporter de nouveaux matériaux spécifiques aux professionnels de la santé. Plus particulièrement, il s'agirait par exemple de recruter des interprètes dans certains hôpitaux afin de faciliter les interactions entre le personnel de l'établissement et les patients. Enfin, la numérisation totale des informations s'avère être un dernier avantage. Non seulement des données en accès libre et dans la langue du patient, ce qui n'est pas toujours le cas, seraient un réel bénéfice, mais cela permettrait aussi d'éviter les détériorations et les pertes inhérentes aux documents papiers.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas