Le mobile devient moniteur cardiaque

Par 29 novembre 2007
Mots-clés : Smart city

Une technologie mobile fait du téléphone portable un appareil de suivi de l'activité cardiaque pour les personnes sensibles du cœur. Celle-ci rend possible la transmission à distance de données médicales.

Le Personal Health Monitor est comme son nom l'indique un dispositif personnel permettant d'établir son propre électrocardiogramme, de façon autonome. Il prend la forme d'un logiciel adaptable sur le téléphone portable du patient et s'accompagne d'un jeu de capteurs lié au combiné par Bluetooth. Le système créé par deux chercheurs de la Faculty of Information Technology, permet principalement au porteur qui en est équipé de s'informer en temps réel sur l'activité de son cœur et de transmettre ces données à un praticien spécialiste. Cette innovation a été désignée comme l'une des cinq meilleures inventions de l'année dans le cadre du concours télévisé australien The New Inventors.
De l'information à la transmission
"Avec le logiciel, le cardiologue peut immédiatement effectuer un diagnostic et identifier quel est le problème. C'est particulièrement utile pour les personnes vivant dans des lieux isolés", déclarait Peter Leijdekkers, concepteur du système, lors de sa désignation comme compétiteur au New Inventors. Les informations relevées par les capteurs sont stockées dans la mémoire du téléphone portable, et peuvent ensuite être mises à disposition, via un site Internet par exemple. Autre fonction : le dispositif alerte automatiquement les secours en cas de crise ou d'irrégularité des battements cardiaques. Dans ce cadre, l'appareil est capable de transmettre un message automatique, voix ou texte, à un cardiologue, ainsi qu'à des services d'urgences dont les coordonnées ont été préalablement enregistrées.
Un dispositif évolutif
Le système peut également intégrer les technologies GPS ou WiFi. Ce, dans le but de permettre la géolocalisation du porteur en cas de problème. Les capteurs compris dans le Personal Health Monitor doivent être disposés sur la poitrine du patient et ne présentent pas de contraintes l'empêchant d'observer une activité "normale". La technologie de capteurs utilisée pourrait évoluer dans le temps, ses créateurs souhaitant proposer les dernières innovations que le marché peut offrir en la matière. L'offre intégrant l'appareil mobile, le logiciel et les capteurs devrait s'établir à environ 3000 dollars lors de sa commercialisation, a indiqué Peter Leijdekkers. Une mise sur le marché pour laquelle aucune date n'a encore été avancée.    

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas