Le mobile devient un outil de négociation dans la vie réelle

Par 06 mai 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Pour faire face au ralentissement économique, les acheteurs reviennent aux traditionnelles techniques de marchandage. Pour améliorer leurs chances d'obtenir un prix raisonnable, ils pourront s'appuyer sur leur portable.

En période de crise, les consommateurs veulent obtenir plus avec leur argent. Pour cela, ils sont prêts à marchander. L'utilisation des comparateurs de prix est donc devenue commune pour les achats sur Internet. Elle pourrait même s'étendre aux commerces locaux. C'est en tout cas le souhait des chercheurs de l'Intelligence Agents Multimédia (IAM) de l'université de Southampton. Le système imaginé est simple : récupérer des informations sur les prix des biens et des locations directement sur son mobile et les utiliser chez son marchand réel. Pour cela il suffira d'installer un logiciel dédié sur un téléphone évolué (smartphone).
Un programme d'aide au marchandage
"Le programme est un outil d'aide à la négociation entièrement paramétrable" explique Nick Jennings, directeur groupe de recherche de l'IAM, à L'Atelier. "L'utilisateur peut sélectionner les marques, les références, le prix maximum souhaité, pour les logiciels la langue dans laquelle il le veut" ajoute-t-il. Une fois les informations choisies, le programme se connecte à Internet, via n'importe quel réseau disponible, et va agréger les données en provenance des sites de comparaison de prix afin que le consommateur puisse se faire une idée des prix pratiqués.
Des possibilités d'économies
Ensuite, à lui d'utiliser les renseignements collectés pour négocier le prix chez les commerçants. Les chercheurs admettent que les résultats dépendront des individus et des magasins, toutefois cette solution devrait permettre de faire des économies. Pour le moment, le logiciel est un émulateur encore à l'état de prototype. "Dans sa version commerciale, il sera proposé dans des formats adaptés aux différents mobiles et mis à disposition sur les applications store" explique Nick Jennings. Sa mise sur le marché est prévue pour l'année prochaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas