Quand le mobile espionne la qualité des réseaux

Par 21 avril 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

SymPa installe une balise sur les smartphones équipés d'un GPS. Elle permet à l'appareil de repérer les faiblesses des réseaux mobiles et de voir comment le trafic des données est influencé par les changements de fréquences.

A fin de préparer le déploiement des nouveaux protocoles de connexion mobile, il est nécessaire de prendre en compte les contraintes réelles. C'est-à-dire la mobilité des utilisateurs et la qualité des réseaux. Pour cela, le projet européen SymPa (Symbian Protocol Analyser) analyse les performances des réseaux au niveau utilisateur. Il installe un logiciel sur les smartphones équipés de GPS. "Cela les transforme en balises capables non seulement de localiser les problèmes sur les réseaux, mais également de mesurer leurs effets en terme de trafic", explique à L'Atelier Almudena Diaz, chercheur à l'Université de Malaga en charge du projet.
Localiser les faiblesses sur le réseau
Le but ? Repérer les endroits où le réseau a des dysfonctionnements pour préparer l'implémentation des nouveaux services Internet mobiles. Mais également améliorer l'expérience utilisateur en offrant un service de plus grande qualité. Techniquement, SymPa transforme les smartphone utilisant l'OS Symbian en outils capables d'analyser la transmission des données circulant entre l'appareil et le réseau. Ceci, quelles soient montantes ou descendantes. Et ce, sur n'importe quel type de radio fréquence (GSM, 3G, WiFi).
Une solution pour les opérateurs
SymPA est donc un outil pour les opérateurs qui capture des paquets de données pour mesurer la performance des réseaux en corrélant le trafic, le type de radio fréquence et la consommation de la batterie. "Plus la réception est difficile, plus la batterie a besoin de consommer pour garder un signal clair et moins le réseau est performant" précise Almudena Diaz. Le GPS permet en sus de repérer précisément les nœuds où l'appareil change de balise et de fréquence et les effets que cela entraîne sur la qualité du trafic. Ce projet est présenté dans le cadre de l'Ercim "Future Internet technology".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas