Le mobile fonctionne en plein vol

Par 26 mars 2008

AeroMobile permet aux utilisateurs de téléphoner même à bord d'un avion. Cette connectivité est rendue possible par un réseau satellitaire.

Les passagers d'un avion peuvent désormais passer leurs appels à bord. Telenor a ainsi annoncé que le premier appel sur mobile autorisé sur un vol commercial a été réalisé le 20 mars, à bord d'un EK751, entre Dubai et Casablanca. Ce coup de téléphone a été rendu possible grâce au système AeroMobile, un programme engagé conjointement par Telenor et ARINC, spécialistes des communications mobiles via satellite. Selon Telenor, ce système devrait permettre de faciliter et peu à peu de généraliser les appels en vol. Un système motivé par l'observation suivante : les consommateurs utilisent de plus en plus les outils de communication mobile et sans-fil et en parallèle voyagent plus, et sur de plus longs trajets. Les chiffres montrent ainsi que les passagers sont nombreux à ne pas vouloir faire le choix entre connectivité et mobilité. Des évolutions qui rendaient donc indispensable le développement des communications mobiles à bord des avions.
Un passager toujours plus connecté
Basé sur l'utilisation des technologies de communication déjà existantes au sein d'un avion, AeroMobile exploite en parallèle des technologies satellitaires, comme les systèmes de transmission Satcom et les services Inmarsat et Ku band. Une combinaison qui offre aux voyageurs et à l'équipage la possibilité d'utiliser mobiles et PDA en toute sécurité, et tout en restant compatible avec le fonctionnement de l'avion. Le modèle de transmission supporte ainsi la diffusion de messages textes, d'appels vocaux et de données. Pour les passagers, l'utilisation est simple : les appels et connections se font sur le même mode qu'à terre. En ce qui concerne le coût pour l'utilisateur, les coups de téléphone sont facturés par l'opérateur mobile du passager comme des appels internationaux en roaming. Une couverture complète est assurée même au cours des longs courriers via le réseau satellite Inmarsat.
Des mesures de sécurité conservées
Du point de vue des constructeurs aéronautiques, l'architecture d'AeroMobile est modulable, et peut être installée dans différentes configurations. Le système ne cause pas de surpoids et assure un coût d'installation raisonnable et des frais de maintenance réduits. Reste cependant certaines restrictions pour le passager concernant l'utilisation de son téléphone portable en vol. Les voyageurs devront ainsi demander l'accord du personnel de bord avant tout appel. Par ailleurs, le système sera opérationnel seulement pendant la période de "croisière" de l'avion, c'est-à-dire en dehors des phases d'atterrissage et de décollage. Ainsi durant ces deux étapes, les passagers devront toujours s'assurer que leurs appareils sont bien éteints. La société travaille au développement d'autres services de données, comme le GPRS ou encore l'accès au Wi-Fi.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas