Le mobile s'invite dans le processus d'achat automobile

Par 03 octobre 2012 3 commentaires
Tablette et application automobile

Les constructeurs automobiles doivent soigner l'expérience d'achat sur tous les supports pour s'adapter à des consommateurs aux comportements toujours plus cross canaux.

Si une majorité d'acheteurs passant par Internet pour acquérir leur véhicule neuf utilise un ordinateur, les usages tendraient à évoluer vers plus de mobilité. En effet, un acheteur sur cinq utiliserait sa tablette ou son smartphone dans le processus d'achat de son automobile selon une étude* menée par J.D. Power and Associates. Presque 30% des acquéreurs réaliseraient un parcours cross canal avant de passer à l'acte d'achat, passant de l'ordinateur au smartphone, à la tablette. Les constructeurs automobiles doivent être capables de fournir de la cohérence entre leurs sites web et les applications mobiles, quel que soit le dispositif utilisé pour accéder à l'information.

Un comportement pas encore tout à fait mobile

En effet, à chaque support son rôle dans le processus d'achat. En effet, l'étude montre que 99% des internautes achetant une voiture utilisent leurs ordinateurs à un certain point de la prise de décision pour s'informer sur les modèles, sur les prix et les comparer en ligne, les options disponibles et consulter les avis d'autres usagers. Le smartphone est utilisé comme un canal permettant de s'informer sur les différents modèles pour 20% des acheteurs et 18% utilisent une tablette. Toutefois, cette dernière ne semblerait pas aussi mobile puisque les acheteurs l'utiliseraient exclusivement à domicile tandis que le smartphone serait davantage utilisé à l'extérieur de la maison. Mais la majorité des achats se produit au domicile des acheteurs.

Le rôle central du digital

Les constructeurs automobiles doivent bien entendu soigner leur site internet puisqu'une écrasante majorité d'acheteurs (98%) le consulte au cours de leur processus d'achat. Mais les internautes consultent également des sites tiers à 81%, les sites Web de concessionnaires à 73% et les sites de médias sociaux à seulement 5%. Le digital continue d'avoir le plus d'impact dans la recherche automobile sur la marque et la sélection du modèle, ce qui reste relativement inchangé par rapport à il y a quatre ans.

*2012 New Autoshopper StudySM

Haut de page

3 Commentaires

Interessant

Soumis par GEMON - le 04 octobre 2012 à 14h08

Il y a tout à faire sur le mobile et beaucoup de possibilités : Showrooms en 3D pour les tablettes, alertes bons plans pour les smartphones, réservation et paiement online... Un peu ce que fait déjà Autoreduc aujourd'hui :)

Soumis par Autoreduc.com (non vérifié) - le 04 octobre 2012 à 19h11

Je ne vois pas les français acheter leurs véhicules via leur mobile. L'achat d'une voiture est un acte réfléchi, long. Comme dit dans l'article, on se renseigne sur son mobile, et on achète via son ordinateur, ou dans 99,9% des cas on prend rendez vous en concession pour essayer le modèle qui nous intéresse, puis on l'achète en concession ou via mandataire. Il ne faut pas croire que le mobile est un eldorado, c'est un complément indispensable, dans le secteur auto particulièrement.

Nicolas Chevallier
CEO Allogarage.fr
http://www.allogarage.fr

Soumis par Nicolas Chevallier - le 13 mai 2013 à 10h53

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas