"Le mobile n'est pas un panneau d'affichage de plus"

Par 27 mai 2008
Mots-clés : Future of Retail

En marketing, le téléphone portable ne sert pas à envoyer du contenu publicitaire de manière aléatoire. Il permet aussi de capter des informations sur son client. Ce, afin de lui envoyer des offres, mais ciblées.

Rencontre avec Kader Belatrache, directeur associé de MOBintegra, une solution de CRM mobile qui permet aux points de vente d'interagir avec leurs clients. Celle-ci s'appuie sur les technologies Bluetooth et RFID pour capter les informations contenues dans leurs mobiles.
 

 

L'Atelier : En quoi MOBintegra se distingue t-elle des autres solutions de marketing ciblé, proposées notamment par des agences de publicité ?
Kader Belatrache : Notre positionnement est celui d'un fournisseur d'accès à valeur ajoutée. Nous ne voulons pas nous occuper du contenu, que la plupart des agences de communication maîtrisent bien mieux que n'importe qui. Nous mettons à la disposition de nos clients par abonnement une plate-forme logicielle (web) qui leur permet de gérer leur zone de chalandise, leur communication directe et l'alimentation de leur CRM.Ce qui nous paraît important aujourd'hui, ce n'est pas d'envoyer du contenu sur un mobile, beaucoup savent le faire. Ce que nous voulons c’est faire le lien entre la typologie des prospects, la marque ou l'enseigne, le moment ainsi que le lieu. Avec l'apport des technologies mobiles, l'équation s'allonge de quelques paramètres. Et je connais peu d'intervenants capables de tous les maîtriser.

Quel est l'intérêt pour les points de vente ?
Leur permettre de connaître ceux qui rentrent dans leur boutique mais ne consomment pas. Aujourd'hui, ces individus restent souvent indétectables, surtout dans les secteurs non-alimentaires. En dehors des extrapolations CB, les points de vente connaissent en tout et pour tout l'état de leur caisse et celui de leur stock.Notre solution, peu onéreuse, devrait également leur donner la possibilité d'être plus efficaces en matière de marketing direct : la lourdeur et les coûts de mailing ou de PNA vont pouvoir laisser place à des opérations web ou mobiles, plus simples à mettre en place, moins chères et apportant un impact et un taux de retour bien supérieur.
Votre solution permet de réaliser du marketing ciblé, qui propose aux points de vente d'obtenir des statistiques sur leurs clients. Quid du problème de l'intrusion ?
Notre constat de départ est simple : nous croyons moins au mobile comme média publicitaire que comme outil de communication. On a un peu rapidement considéré l'écran des mobiles comme un panneau d'affichage de plus, en oubliant que sa force réside surtout dans sa proximité (avec le détenteur et avec les lieux de passage). Le mobile est aussi l'objet le plus personnel après le trousseau de clés.Il est donc important de protéger les utilisateurs. En ce qui concerne le problème de l'intrusion, elle est moins affaire de forme que de fond. Quand on m'appelle le soir pour me vendre une assurance, c'est intrusif, même si j'ai bien fait l'acte de décrocher ! Pour commencer, nous n'autorisons pas de publicité sur notre réseau, uniquement des offres promotionnelles ciblées (typologie client, attente client, etc.). Nos utilisateurs s'enregistrent soit sur le point de vente à partir du mobile, soit sur le web. Ils peuvent faire le choix des enseignes qui les intéressent et rester anonymes pour les autres. Cette sélection leur est ouverte à tout moment.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas