Le mobile, principal vecteur de communication du secteur automobile ?

Par 19 novembre 2013
publicité automobile

La vidéo sur mobile permettrait d’atteindre et de susciter l’engagement des cibles prioritaires des annonceurs automobiles.

17,5 millions de possesseurs de smartphone seraient susceptibles d'acheter un véhicule dans les 6 prochains mois. C’est le constat fourni par Vdopia Mobile Insightsdans son Automotive Industry Report sur le 3ème trimestre 2013. Il appartient donc aux constructeurs d'utiliser tout le potentiel mobile afin d’atteindre leur public cible et de transformer cette opportunité. En effet, aux États-Unis, la consommation quotidienne de médias mobiles atteindrait 141 minutes. Au delà du débat sur le partage du temps entre médias traditionnels et numériques, il apparaît que cette nouvelle offre marketing favoriserait l’engagement de l’audience. 51% des recherches mobiles seraient effectivement génératrices d’achat. En fournissant des visuels, des commentaires ou encore de la comparaison de produits, le mobile serait devenu l’instrument critique dans la fiabilité de l’information.

Différents objectifs pour différentes cibles sur différents supports

50% des campagnes mobiles ont été consacrées aux lancements de produits, 23% aux promotions, 13% à une recherche de notoriété de marque ainsi que la même proportion pour l’évènementiel. Le réseau Vdopia a vu une augmentation de 251% des emplacements réservés à la vidéo par les constructeurs automobiles sur l’année. La vidéo représente désormais 63% des formats publicitaires du réseau en volume contre seulement 26% pour les bannières. Par ailleurs, 41% des annonces sont associées aux applications contre 59% pour le web mobile. Les Smartphones sont évidemment les premiers terminaux de réception devant les autres objets connectés et iOS confirment son statut de leader en termes d’engagement mobile puisque  60,5% des campagnes y sont développées. Enfin, 41% des campagnes ont utilisé le ciblage géographique, 44% le ciblage démographique et 35% le ciblage comportemental.  En effet, la contextualisation obtenue par ces données associée à l’expérience persuasive et engageante de la vidéo a convaincu les annonceurs.

Une croissance de la vidéo mobile allant de pair avec l’émergence de la consommation Y

Si les campagnes concernent pour moitié les actifs des secteurs “business et finance“ ainsi que les lecteurs de presse, on en trouve également à destination des fans de sport, des voyageurs, des entrepreneurs ou encore à destination d’une cible “Lifestyle”. Si tous les segments arrivent à être atteints via support mobile et a fortiori par la vidéo, tous les véhicules peuvent donc être conséquemment promus. Plus de 50% de l’auditoire mobile potentiel pour les constructeurs auto seraient composés de la génération Y. Ceci n’a rien d’étonnant puisque les individus composant cette catégorie sont les premiers à avoir grandi dans le monde numérique. Cependant, ils constitue un segment important, 20% des véhicules leurs seraient effectivement vendus en 2014. Les CSP + constitueraient également une cible de choix  à atteindre par le biais mobile car également massivement connectés. Influençant à 85% l’achat automobile, les femmes sont particulièrement à convaincre.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas