Mobile et réseaux sociaux stimulent les revenus publicitaires

Par 06 novembre 2012 Laisser un commentaire
publicité sur mobile

Le référencement payant est en hausse, stimulé en grande partie par le trafic en provenance d'appareils mobiles. Les sites sociaux, Facebook en tête, suscitent aussi de plus en plus l'attention des marketeurs.

La publicité digitale devrait connaître une belle fin d’année 2012, en termes de recettes. Adobe Systems Incorporated, qui publie son Digital Index, indique que la hausse notamment du trafic mobile sur Internet a engendré une croissance importante du référencement payant, dans de nombreuses zones géographiques du globe. En effet, les analystes ont constaté une augmentation globale des dépenses des annonceurs, en ce qui concerne le référencement publicitaire payant sur mobile. L’étude avance le chiffre qu'un clic sur cinq en référencement payant émanerait d’une tablette ou d’un smartphone. Depuis l’année dernière, les achats de mots clés sur les moteurs de recherche ont augmenté de 11% aux Etats-Unis.

Des dépenses en progression

L’Europe connaît une tendance similaire, puisque ces dépenses ont connu une croissance de 36% en Grande-Bretagne, et 25% en Allemagne. Si la croissance est soutenue par les supports mobiles, le coût par clic (CPC), les taux de conversion et le retour sur investissement diffèrent entre PC, tablettes et smartphones, elle est aussi permise par les systèmes d'exploitation (la monétisation serait presque deux fois supérieure sur les iOS). A terme, les dépenses de référencement payant devraient continuer leur progression aux Etats-Unis et en Europe, notamment sur le segment de la grande distribution. Adobe attend une croissance de 15 à 20 %, avec un coût par clic qui devrait croître au quatrième trimestre 2013, fêtes de fin d'années oblige, et adoption par Google Shopping d'un modèle payant.

Les médias sociaux concentrent l'attention des publicitaires

Google dont le CPC aurait diminué de 10 % en une année, succès du trafic en provenance du mobile oblige. L'autre constat du rapport, c'est que les réseaux sociaux, Facebook en tête, deviennent un média publicitaire stratégique pour cibler le grand public. Les utilisateurs font montre d'un intérêt de plus en plus important pour les marques sur ce canal (+896 % en une année), qu'il s'agisse de publicités ou d'interactions. Là encore, le mobile prend une place grandissante : près d'un quart des interactions sur Facebook proviennent des mobinautes. Dans l'année à venir, les enseignes devraient investir dans le marketing social, et permettre une hausse et une monétisation des interactions.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas