Le mobile est un hotspot Wi-Fi

Par 06 février 2008
Mots-clés : Smart city

Le logiciel JoikuSpot permet à un téléphone de faire office de point d'accès Wi-Fi. Celui-ci peut partager sa connexion 3G avec le nombre d'appareils électroniques mobiles qu'il souhaite.

Avec FON, il était déjà possible de partager sa connexion WiFi. L'initiative argentino-espagnole fait visiblement des émules : les téléphones portables fonctionnant sous Symbian S60 pourront eux aussi faire office de point d'accès sans-fil. Ce, en embarquant une solution logicielle mobile. Celle-ci, baptisée JoikuSpot, permet au téléphone de partager sa connexion 3G sans-fil en créant un WLAN (Wireless Local Area Network). Ne pourront se connecter que les possesseurs d'appareils compatibles avec ces réseaux locaux sans-fil - ordinateur portable, smartphone, iPod. Plusieurs appareils peuvent se connecter en même temps au réseau. Le mobile devient donc une véritable passerelle Internet !
Internet gratuit en toute situation
Une initiative intéressant dans les pays développés, mais également dans les pays en voie de développement, quand la seule connexion au réseau dont dispose une communauté vient d'un téléphone portable."Le web doit être accessible facilement partout et de manière économique", souligne Lasse Maki, fondateur et p-dg de Joikusoft Oy, la société à l'origine de l'application. Dans le même esprit collaboratif, le dispositif est proposé gratuitement au téléchargement. D'ailleurs, la société a ouvert récemment une communauté web, Joiku.com, basée autour de l'échange et du commentaire des applications mobiles gratuits. Selon Joikusoft, l'utilisation des réseaux locaux sans-fil permet de disposer d'une connexion plus rapide que le Bluetooth.
Des réseaux personnels et omniprésents
Il est disponible pour le moment en version bêta limitée, la technologie utilisée étant toujours en attente de brevet. Avec cette initiative, la tendance vers un réseau généré par l'utilisateur se confirme. Le projet IST WIP travaille ainsi sur une architecture réseau sans-fil. Celle-ci, dans la veine du web 3, permettra aux utilisateurs d'identifier les appareils électroniques autour d'eux et de créer leur propre réseau en quelques minutes. Un principe repris également par l'OLPC, le fameux PC à bas prix qui sera proposé dans le cadre du projet "Un ordinateur par enfant" : ses propriétaires peuvent connecter leurs appareils entre eux.
Mathilde Cristiani
 

Et dans notre espace Chroniques :

Le web 2.0 ou l'illusion libertaire (14/11/2007)
L'écosystème mobile est en plein bouleversement (08/11/2007)
Le réseau omniprésent sera bientôt une réalité (15/10/2007)

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas