Mode numérique : Les "bluesumers" arrivent en force

Par 25 mai 2007

Le très officiel Office National de Statistiques coréen (NSO) vient de publier une étude étonnante identifiant six nouveaux groupes démographiques de consommateurs : les "bluesumers".

Les bluesumers ont pour caractéristique d'être à la fois des adeptes du "tout numérique" mais aussi une catégorie de consommateurs complètement ignorés des études marketing et du marché. Aucune offre commerciale ne les cible réellement ou ne les a identifié, et ce malgrè un potentiel de marché prometteur. Le "Bluesumer", une approche marketing innovante Le terme "bluesumer" fait référence au concept des "Blue Oceans", ces nouveaux marchés inexploités et à faible concurrence, décrit dans le livre "Blue Oceans Strategy - How to Create Uncontested Market Space and Make the Competition Irrelevant" écrit par W. Chan Kim et Renée Mauborgne de l'INSEAD en 2005. Par opposition, les "Red Oceans" font référence aux marchés saturés et à forte compétition où de nombreuses entreprises fournissent toutes les mêmes types de services et les même types de produits. Par la combinaison de "blue" et "consumer", le NSO crée le concept de "bluesumer". Avec ce terme, la NSO reprend implicitement à son compte la critique portée par le livre à la vision conventionnelle du marché que propose Micheal Porter. A l'idée que les stratégies low-cost ou les "stratégies de niche" peuvent être payantes sur un marché concurrentiel, les auteurs de Blue Oceans Strategy proposent de dépasser les segmentations traditionnelles. Avoir une approche plus innovante de l'offre (produits, service) pour ouvrir des marchés complètements nouveaux et vierges de concurrence. Qui sont les bluesumers coréens ? Sur la base de ses études statistiques sur la démographie et les comportements de consommation en Corée du Sud, la NSO établit six catégories (ou tribus) de bluesumers. Soit six nouvelles catégories de consommateurs dont on pourrait donner la traduction suivante : les "mobiles urbains", les "femmes effrayées", les "sans petit-déjeuner", les "employés fatigués", les "mamans actives" et les "coréens en surpoids". Ci-dessous la description détaillée de ces tribus et des produits qui leur correspondent : Bluesumer Group Characteristics Promising Business Items Moving Life In 2004, Koreans over the age of 10 spent an hour and 40 minutes on average moving about every day. Some walked even more for exercise. Mobile entertainment products: Free newspapers for subway users; DMB-TVs; portable multimedia players (PMPs), wireless headphones, etc. Scared Women 2005 statistics showed that two out of three Korean women fear becoming the victim of a crime. It represented a 3.4 percent increase from 2001. Safety, security items: Digital door locks, unmanned security service, devices for self-defense, etc. Hungry Morning About half of Koreans in their 20s don’t eat breakfast, and could represent a huge market accounting for some 3.7 million people in 2006. Substitutes for breakfast: Breakfast delivery services, instant soups and morning sets at takeout coffee shops, etc. Weary Worker Chronic fatigue and increasing stress Stress-reducing and leisure businesses: Teahouses, massage, yoga, aromatherapy shops, and spas Working Mom The number of working moms in their 30s, 40s and 50s has increased more than 16 percent from 2000. Childcare and housekeeping: Baby sitters in charge of educating or playing with kids, robot vacuum cleaners, intelligent appliances, etc. Heavy Korean Increased concerns for well being and health Diet, health foods and products: “Zero calories” and “zero fat” foods; well being foods; fitness centers, etc.   Source : D'après KBS World L'effet "bluesumer" Depuis la sortie de l'étude NSO en janvier, plusieurs produits ciblant le style de vie des buesumers ont fait leur apparition sur le marché coréen. Des packages associant des lecteurs MP3 vendus avec des accessoires d'été comme des lunettes de soleil ou de la crème solaire, ciblant le style de vie des "nomades urbains" (Moving Life). Autres applications : Les hommes d'affaires qui dans le métro préparent avec leur PDA leur première réunion du matin ou recherchent le numéros de téléphone de leurs clients. Avec le même type d'assistants personnels numériques, les collégiens et les lycéens consultent leur dictionnaire électronique oubien regardent un video clip. Il est ainsi courant de trouver des jeunes apprenant des langues étrangères ou des employés de bureau organisant leur planning sur un lecteur multimédia de taille de poche en prenant le métro à Séoul. La mode associant le numérique aux transport en commun est en vogue. Ces "nomades urbains" passent en moyenne 1h40 dans le métro ou le bus. Evidemment, des nouveaux styles de vêtements attirent l'attention de ces tribus mobiles. L'i-shirt possède un petit anneau pour tenir des fils de ses écouteurs MP3. Les brassards pour des téléphones portables ou pour lecteurs MP3 sont également très prisés. Des "montres-bracelet" permettent d'écouter de la musique, de regarder des clips vidéo, de chercher des images ou encore récupérer des données numériques. A côté des produit high tech qui séduisent les "nomades urbains", d'autres visent les autres catégories de bluesumers : les outils d'autodéfense pour les "femmes effrayées", des services de snacks rapides pour les "sans petit-déjeuner" (les hungrymoring), la danse ou des forfaits de spa pour les employés fatigués (Weary Worker), des tuteurs électroniques ou des aspirateurs robotisées pour les "mamans actives" (Working Mom) ou encore du café décaféiné ou du lait écrémé pour les "coréens en sur-poids" (Heavy Korean). Depuis la publication de l'étude en janvier, la NSO a annoncé en avril la création du "Bluesumer Geographic Information System (GIS)". [via : Chosun, KOREA.net] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas