Modéliser avec précision permet d'optimiser la conception industrielle

Par 10 novembre 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
3D

Grace à des scanners haute précision, il est possible de simuler l'application d'un matériau ou d'une surface sur un objet 3D comme une voiture. Une technologie plus rapide et efficace, mais pas plus coûteuse

Accélérer la modélisation d'un type de matériau, puis faciliter son application sur un objet en 3 dimensions, c'est ce que proposent des chercheurs de l'institut de recherche graphique du Fraunhofer, qui ont développé dans cette optique deux types de scanner bien spécifiques. Pour ces derniers, le but est de faciliter la modélisation de l'intérieur et de l'extérieur d'une voiture. Le premier des deux scanners est constitué d'une lentille ultra-précise, capable d'identifier très rapidement les spécificités et aspérités d'une surface, en moins de 10 minutes.

Un scan de matière simplifié, plus rapide, et plus performant

De plus, au cours de la prise de vue, et grâce à 4 LED disposées en carré autour de la surface, cette dernière est éclairée de multiples façons différentes, ce qui permet lors de la modélisation de faire varier la luminosité et de se rendre compte des effets de lumière et des reflets possibles. Des techniques semblables existent déjà, mais sont moins rapides, plus coûteuses, et nécessitent un nombre d'éclairages bien plus important. Or, comme le souligne Martin Ritz, l'un des développeurs, "pour des applications industrielles, il y a un réel besoin d'outils qui soient à la fois rapides, efficaces, et à des prix abordables".

Une modélisation 3D bien plus précise, et une technique généralisable

C'est d'ailleurs en suivant cette même logique que les chercheurs ont conçu le méso-scanner, qui permet lui de modéliser des objets en 3 dimensions. De fait, alors que les scanners usuels ne peuvent retranscrire que des détails visibles à l'œil nu, celui-ci est capable de représenter des creux, des bosses de moins de  30 micromètres (0,03 millimètres). Les chercheurs concluent en soulignant que s'ils ont d'abord mis au point cette technologie pour l'industrie automobile, ses applications possibles ne se limitent pas à celle-ci.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas