La moitié des professionnels sont bernés par les liens sponsorisés des moteurs de recherche

Par 18 décembre 2003 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Lorsqu'un internaute utilise un moteur de recherche, les résultats qu'il obtient sont de deux types. D'une part, les liens vers des sites commerciaux, représentant des entreprises qui achètent ...

Lorsqu’un internaute utilise un moteur de recherche, les résultats qu’il obtient sont de deux types. D’une part, les liens vers des sites commerciaux, représentant des entreprises qui achètent auprès du moteur de recherche cette visibilité, et d’autre part, des liens organiques, qui dirigent l’internaute vers de vraies réponses à sa requête.

Tous les internautes ne font pas pleinement la distinction entre ces deux types de liens, à commencer par les professionnels qui utilisent les moteurs de recherche. Une récente étude du cabinet WebAdvantage, menée auprès de 450 responsables de petites entreprises commerciales, a révélé que la moitié des internautes professionnels ne font pas la différence entre liens commerciaux et liens organiques.

Pourtant, 85 % des sondés sont persuadés qu’ils ne cliquent que rarement sur des liens sponsorisés. Lorsque les analystes de WebAdvantage les mettent face à un ordinateur, 41 % d’entre eux cliquent sur des liens commerciaux !

WebAdvantage attribue ce manque de discernement à la manière dont les résultats des moteurs de recherche sont présentés. De ce point de vue, les moteurs de MSN et Yahoo ! sont particulièrement montrés du doigt, tandis que les efforts de Google pour différencier les deux types de liens sont reconnus (Google est d’ailleurs le premier moteur de recherche des internautes professionnels, qui le choisissent à 66,4 %).

Si les internautes ne trouvent pas de réponse pertinente à leur requête, ils sont 8 % à s’arrêter à la première page de résultats, tandis que 56 % continuent de chercher sur la seconde ou la troisième page, et que 36 % ne perdent pas patience, en visitant la quatrième page et les suivantes. A l’inverse, en cas de pertinence des résultats dès la première page, la majorité des personnes interrogées ne regarde pas les pages suivantes.

Diverses conclusions peuvent être tirées de cette enquête. La première est sans doute que les compétences des professionnels en termes de recherche sur Internet sont assez médiocres. La seconde tend à conforter les professionnels du marketing quant à l’importance qu’ils accordent à leur visibilité sur internet et aux liens sponsorisés. Quant aux auteurs de contenus sur le web, ils devront prendre note de l’importance d’un bon référencement de leur site Internet.

( Atelier groupe BNP Paribas – 18/12/2003)

Haut de page

2 Commentaires

Je suis surpris que vous ne nommiez pas <a href="http://www.agoda.fr/"Agoda, la compagnie dont Priceline possède des actions... C'est pourtant un excellent site que j'utilise personnellement pour mes déplacements en Asie...

Soumis par Vincent (non vérifié) - le 30 septembre 2008 à 06h19

Je suis assez surpris que vous ne précisiez pas le nom de la compagnie dont Priceline possède 15% des actions et ce alors que vous indiquez le nom de tous les autres acteurs du marché... Est-ce volontaire??? Quoiqu'il en soit, je me permets de lever le voile sur ce mystère: Agoda.com ..... Site qui est, selon moi, l'un des meilleurs disponibles....

Soumis par Vincent (non vérifié) - le 29 septembre 2008 à 06h39

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas