Les mondes virtuels se préoccupent des causes humanitaires

Par 14 septembre 2007

Lors de la Second Life Community Convention, l'association Global Kids a été chargée par la MacArthur Foundation de coordonner un ensemble d'actions à but non-lucratif. Un bel exemple de la montée en puissance des associations au sein des univers virtuels...

Lors de la Second Life Community Convention, l'association Global Kids a été chargée par la MacArthur Foundation de coordonner un ensemble d'actions à but non-lucratif. Un bel exemple de la montée en puissance des associations au sein des univers virtuels.
 
Les mondes virtuels représentaient déjà de nouveaux terrains très prometteurs pour les secteurs du business et du divertissement. Désormais, ils sont également un support privilégié pour les associations. Cette nouvelle corde à l'arc des univers du web s'est illustrée lors de la troisième édition de la Second Life Community Convention (SLCC), une réunion qui vise à réunir dans la vraie vie des adeptes de la plate-forme en 3D et qui s'est tenue du 24 au 26 août au Hilton Hotel de Chicago. A cette occasion, la Fondation MacArthur, partenaire de l'évènement, a subventionné l'association Global Kids pour coordonner l'ensemble des actions à but non-lucratif menées tout au long de la Convention, qui a abordé quatre thèmes principaux : le business, l'éducation, le social et le machinisme (l'animation digitale créée dans des environnements de jeux).
 
Coordonner la totalité des engagements pour en élargir la portée
 
L'association Global Kids, dont la mission est "de transformer des jeunes en difficulté en étudiants talentueux et en futurs leaders, en les engageant dans des expériences socialement et culturellement riches", s'était faite remarquer en 2006 en devenant la première association à but non-lucratif à développer un espace dédié à la programmation au sein de Teen Second Life (TSL). Lors de la SLCC, elle a ainsi coordonné la totalité des interventions des membres de la communauté associative, mais aussi tenu un blog qui rassemble l'ensemble des documents, des conférences menées par la Fondation MacArthur aux powerpoints publiés par l'Unicef en passant par la présentation d'une vidéo de démonstration réalisée par les jeunes du programme TSL de Global Kids.
 
Recruter des bonnes volontés virtuelles
 
Pour la fondation MacArthur, dont le président, Jonathan Fanton, avait annoncé récemment son souhait d'explorer pendant un an les possibilités des mondes virtuels, cet évènement a représenté une occasion importante de médiatiser les actions possibles des organisations non-lucratives au sein des environnements du web. Avec pour objectif de susciter également des vocations dans le bénévolat virtuel. "Il est clair que les résidents de ces mondes du web ont faim d'opportunités pour s'engager virtuellement dans des projets d'ordre social et de réveiller leurs impulsions philanthropiques", soulignait d'ailleurs Jonathan Fanton début août, lors de la remise de son don à Global Kids.
 

Présentation de la vidéo de démonstration réalisée 
par les jeunes du programme TSL
 Mathilde Cristiani, pour L'Atelier
Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas