La MoneyExchange Card concilie P2P et retrait bancaire

Par 15 septembre 2008
Mots-clés : Smart city

Un réseau peer to peer permet à ses utilisateurs de bénéficier d'une carte de paiement prépayée. Cette dernière est liée à un compte, et permet d'effectuer des transferts en ligne, retraits et règlements.

Revolution Money, plate-forme de paiement en ligne, lance un système de carte prépayée qui donne la possibilité aux utilisateurs d'effectuer des virements bancaires en ligne, sans frais ni commissions. La particularité de cette solution est son mode deux en un : c'est à la fois un système de paiement online en mode décentralisé (de pair à pair), mais aussi une carte de retrait au guichet automatique et qui permet également de payer chez des marchands physiques. Le système est simple : le consommateur se crée un compte sur le site dédié de la société. Il assure la sécurité de ce compte via un mot de passe et en parallèle sécurise la carte qui lui sera remise via un code PIN qu'il choisit. Il lui suffit alors de créditer son compte en effectuant un transfert depuis son compte en banque habituel.
Un concurrent de Paypal
Une fois sa "MoneyExchange Card" créditée, libre à lui d'effectuer des virements vers les comptes de ses contacts ou amis. "Mais ce n'est pas la première fois qu'une société propose un système de paiement en peer to peer associé à une carte : Paypal s'est déjà positionné sur ce créneau", commente Philippe Torrès, directeur des Etudes et du Conseil à L'Atelier. Reste que la carte de MoneyExchange est un peu particulière : bien que le compte de l'utilisateur soit nominatif, elle reste anonyme. Aucune nom ni numéro de compte n'apparaît à sa surface. Et peu de renseignements sont donnés au sujet de son fonctionnement exact. Autre point à éclaircir : l'étendue du réseau. Le système est supposé fonctionner en partenariat avec plus de 150 000 points de vente. Mais aucune liste exhaustive n'est présentée par la société, ce qui laisse le consommateur dans l'expectative.
Des virements en P2P
Seule certitude : la carte est utilisable à la fois en ligne et dans les "vraies" boutiques. Côté fonctionnement, il s'agit de permettre aux utilisateurs de réaliser des transferts limités à un plafond de 2500 dollars par mois. Comme il l'est expliqué sur le site : "l'intérêt du système est d'éviter les règlements en cash ou par chèques pour les achats du quotidien : payer sa part du loyer à son propriétaire, rembourser le cinéma de la veille à son ami, etc.". Et si le destinataire de l'argent n'appartient pas au réseau, il lui suffit de se connecter sur le site pour se créer un compte qui sera automatiquement crédité du virement effectué. "Le véritable intérêt de ce système est qu'il se rapproche d'un mode de paiement unique", conclut Philippe Torrès.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas