Les montants investis en capital-risque baissent de 17 % au 1er semestre 2002

Par 21 novembre 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon l’indicateur Chausson-Finance, le montant global de l’investissement en capital-risque passe de 306 millions d’euros au 2ème semestre 2001 à 254 millions d’euros au 2ème semestre 2002 ...

Selon l’indicateur Chausson-Finance, le montant global de l’investissement en capital-risque passe de 306 millions d’euros au 2ème semestre 2001 à 254 millions d’euros au 2ème semestre 2002, soit une baisse de 17 %. La décrue des investissements en capital-risque, entamée au 4ème trimestre 2002, se poursuit. Au 1er semestre 2002, 182 entreprises ont été financées, contre 237 six mois plus tôt. Le montant moyen investi par entreprise est de 1,4 million d’euros, contre 1,3 million d’euros au semestre précédent. Au 1er semestre 2002, les nouveaux investissements représentent 54 % des opérations, contre 42 % au 1er semestre 2001. Malgré le ralentissement des investissements, le nombre d’acteurs ne faiblit pas. L’étude du 1er semestre recense en effet les résultats de 47 sociétés de capital-risque, contre 44 le semestre précédent. L’investisseur le plus actif du semestre est Sofinnova. Ce dernier a investi 27,6 millions d’euros sur 14 opérations. Cinq investisseurs du panel n’ont fait aucun investissement au cours du 1er semestre. Les investissements des dix premières sociétés de capital-risque représentent 64 % du total, contre 58 % il y a six mois et 52 % il y a un an. Le montant moyen investi par ces dix sociétés s’établit à 16,4 millions d’euros. 86 millions d’euros ont été investis dans le secteur des logiciels, La part de ce secteur s’élève à 34 %, contre 29 % six mois plus tôt. Le secteur de la Santé/Biotech est le seul à afficher une croissance des montants investis (+ 15 %) avec 60 millions d’euros investis. Cinq des dix tours de table les plus importants ont été réalisés par les entreprises de ce secteur. En deux ans, la part de ce secteur est passée de 8 % à 24 %. La part du secteur Internet et e-commerce reste stable à 13 % avec 34 milions d’euros investis, ainsi que celle du secteur infrastructures télécoms (13 %). En fort déclin, le secteur Wireless ne représente plus que 4 % du total des investissements au 1er semestre 2002. 48 entreprises à la recherche de leur première levée de fonds ont levé au total 61 millions d’euros au 1er semestre 2002, contre 69 entreprises ayant levé 101 millions d’euros au semestre précédent. Les capital-risqueurs concentrent leurs investissements sur les deuxièmes et troisièmes tours de table. Ceux-ci représentent 192 millions d’euros au 1er semestre 2002. Le montant moyen investi par type de tour est de 0,8 milion d’euros pour le seed, de 1 million d’euros pour les 1er tours et de 1,1 million d’euros pour les 2ème tours. Trois investissements sur cinq ont été effectués sur des entreprises de Paris et de la région parisienne avec 151 millions d’euros investis au capital de 112 entreprises, soit 59 % des montants. . Les 50 entreprises de province ont recueilli 58 millions d’euros, soit 20 % des montants. La part des entreprises européennes est restée stable avec 45 millions d’euros investis sur 20 entreprises, soit 18 % des montants. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 21/11/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas