La montre, véritable fer de lance des wearable devices

Par 26 juillet 2013 5 commentaires
Kreyos

Intégrer la technologie dans notre quotidien est le défi des wearable devices. Après les lunettes, lentilles et autres gadgets, les acteurs du marché se livrent actuellement une rude bataille concernant les montres intelligentes.

Dans la famille des wearable devices, la montre connectée a sans conteste le vent en poupe. Sony, Pebble, Metawatch, Agent, de nombreuses marques s'arrachent d'ores et déjà la première place dans le coeur des consommateurs. Pas question de se cantonner à donner l'heure, la montre connectée doit être capable de lire vos mails, d'envoyer des messages, de recevoir les appels et même de répondre au son de votre voix, tout cela sans quitter votre poignet. C'est le cas de la Meteor de la marque Kreyos. Elle est la petite dernière sur le marché et annonce déjà un grand succès comme le montre sa page sur le site de crowdfunding Indiegogo. Près de 800 000 dollars ont déjà été récoltés par ses créateurs qui n'en espéraient que 100 000.

De plus en plus de fonctionnalités

Kreyos tire son épingle du jeu grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Connectée au smartphone de son utilisateur grâce au bluetooth, la montre connectée est en mesure de répondre aux appels, aux messages, de poster des commentaires sur les réseaux sociaux, d'envoyer et de recevoir des emails, de changer de musique, d'accéder à des applications (agenda, jeux…). La montre Meteor est aussi équipée du contrôle vocal et gestuel qui permet à son utilisateur de ne pas sortir son smartphone et de lui commander directement ses ordres. Pour Avi Greengart, chercheur pour Current Analysis, le wearable device est un levier pour l'expérience client : "La montre intelligente peut aussi bien enregistrer l'identité de son détenteur, sa condition physique ou même contrôler son environnement (musique, vidéo ou température de la pièce)."

Le wearable device ne remplace pas le smartphone

"Ces dispositifs ne sont pas entièrement autonomes, ils agissent comme des extensions des ordinateurs portables ou smartphones", rappelle cependant Avi Greengart. En effet, les créateurs de la montre Meteor soulignent qu'elle n'est pas équipée d'une carte sim et fonctionne en adéquation avec le mobile. "Les smartphones sont en train de devenir de plus en plus centraux", expliquait récemment à l'Atelier Jef Holove, CEO de Basis, qui développe des montres intelligentes lors de la conférence Mobile Beat. De ce fait, les wearable devices sont amenés à se faire une place dans notre écosystème mobile. "Les smart watches n'ont pas encore trouvé leur public, en dehors des adopteurs précoces. Le défi pour les marques sera de casser cette dynamique et de proposer un gadget pour tous", conclut Avi Greengart.

Haut de page

5 Commentaires

Espèrons que Kreyos parvienne à se faire une place sur ce marché en devenir avec que n'arrive la iWatch d'Apple ou la montre connectée version Google.

Quand je lis cela "Les smart watches n'ont pas encore trouvé leur public, en dehors des adopteurs précoces", je repense au début de la tablette tactile. Et aujourd'hui elle est entre toutes les mains. Souhaitons à la montre connectée d'être aussi bientôt sur tous les poignets.

Soumis par NathB (non vérifié) - le 26 juillet 2013 à 17h02

Il sera aussi interessant d'observer l'attitude des fabricants de montres classiques. Sur ce marché, il y a d'autres acteurs à prendre en compte que les google, apple et autres. Il y a aussi Swatch, Casio et autres experts des montres qui auront surement dans leurs gammes des montres connectées. Ce sera sans doute un marché moins facile à conquérir pour les acteurs du high tech que celui de la téléphonie.

Soumis par Benjamin935 - le 26 juillet 2013 à 19h29

@Benjamin935
Vous avez raison, ces montres connectées sont sans doute un vrai défi pour les producteurs de montres classiques qui devront certainement réagir au risque de perdre d'importantes parts de marché, un peu comme lors de l'avènement du quartz. Personnellement je préfère largement le charme de ma bonne vieille montre mécanique faite de dents, rouages et ressorts... ce qui ne m'empêche pas d'aimer ma tablette !

Soumis par Raphaël C. (non vérifié) - le 01 août 2013 à 19h38

Au delà d'outils de type 'Quantified Self', je ne perçois pas l'intérêt de ces montres connectées. Je doute qu'il y ait une adoption massive tel que cela a été le cas pour les tablettes.

Soumis par EricS80 (non vérifié) - le 22 août 2013 à 16h36

Pourquoi un Smartwatch est nécessaire?
http://bit.ly/15kW1OJ

Soumis par AlexWillis (non vérifié) - le 02 septembre 2013 à 09h24

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas