Les moteurs de recherche, possibles indicateurs de tendances

Par 13 octobre 2010
Flèches qui avancent sur un graphique

Selon le centre de recherche de Yahoo !, l'étude du volume des requêtes effectuées en ligne permet d’anticiper certains comportements, préoccupations et intentions de consommation chez les utilisateurs.

L’analyse des volumes de requêtes effectuées sur les moteurs de recherche par les internautes permet de prédire certaines tendances et mouvements collectifs, affirment deux chercheurs du centre de recherche de Yahoo!. Ils publient une étude dans laquelle ils démontrent qu’il est possible d’anticiper le succès commercial d’un film ou d’un jeu vidéo, par exemple. En se fondant uniquement sur les recherches des internautes. Comment ? En sélectionnant tout d'abord l'ensemble des requêtes effectuées pour un événement en particulier. Puis en comparant les données, à un instant déterminé, et la réalité objective, afin d'établir des corrélations probantes. "Comme la prédiction des recettes générées pour la sortie d’un film", explique à L’Atelier Sharad Goel, l’un des chercheurs.

Un outil de mesure parmi d’autres

Selon les chercheurs de Yahoo!, coupler cet indicateur à d’autres plus traditionnels permettrait du coup d’enrichir les études. Reste à savoir s'il est possible de considérer les moteurs de recherche comme des outils permettant de prendre le pouls d’une population, comme d’autres le font en observant les médias sociaux. Cela à des fins sociologiques ou marketing. Un constat nuancé par Yves-Marie Cann, directeur d’études au département Opinion et stratégies d’entreprise à l’IFOP. "Les requêtes sur les moteurs de recherche sont souvent d’ordre pragmatique. Elles n’offrent pas beaucoup de contenus à prendre en compte", explique t-il à L'Atelier. "Elles ne traduisent pas vraiment des sentiments des utilisateurs".

Objectiver des tendances

Avant d’ajouter : "Il faut être prudent sur le terme de prédiction : cet outil permet surtout une objectivation de tendances". D’où l’intérêt de l’intégrer à d’autres systèmes de mesure. "Il est toujours bon de multiplier les points d’éclairage", reconnaît le responsable. En notant que des modèles gagneraient à se développer en corrélant différentes données, tout en laissant également place à une analyse humaine. Mais, reconnaît-il, plusieurs applications pourraient néanmoins être conçues directement à partir de ce modèle d’analyse. "Pour les sites de voyages, par exemple, cela peut s’avérer intéressant, quand on sait que les requêtes sur la Toile constituent l’une des premières étapes pour les internautes", explique-t-il.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas