La mouche ouvrira le robot à son environnement

Par 04 août 2009 1 commentaire

CoTeSys s'inspire de la perception visuelle des mouches, réputées pour leur sens de l'orientation et leur rapidité de réaction, pour mettre au point un robot plus réactif et précis dans ses mouvements.

L'une des solutions pour rendre les robots capables de percevoir leur environnement et de réagir rapidement à ce dernier est de s'inspirer du système visuel des êtres vivants. Le pôle CoTeSys* est parti de ce constat et travaille sur un dispositif qui lui permettra de comprendre comment une mouche visualise et réagit à ce qui l'entoure. Ce, afin de reproduire ce fonctionnement dans le "cerveau numérique" d'une machine robotisée. Pourquoi le choix de cet insecte ? Parce que selon les chercheurs, ce dernierdispose d'un très bon sens de l'orientation. Il peut également changer de direction rapidement - en un centième de seconde -, ou encore tourner autour de son axe. Autant de manœuvres que le robot peine encore à effectuer.
Un artiste de haut vol
Le système mis au point, et baptisé par l'équipe "simulateur de vol", consiste en un dispositif connecté à l'insecte. Et qui permet de suivre sur un écran les impulsions sensorielles dans son cerveau. L'intérêt étant de comprendre comment l'insecte arrive garder le sens de l'orientation quand il est en mouvement, et comment il parvient à traiter les images à une aussi grande vitesse. En effet, la mouche est capable de percevoir une centaine d'images par seconde. Et pourtant, son cerveau n'est pas plus grand qu’un chas d’aiguille. Il est également incapable de reproduire des opérations complexes. Les chercheurs expliquent le phénomène par le fait que le cerveau de l'insecte se concentre essentiellement sur des tâches spécifiques.
Une capacité à traiter l'image
Selon l'équipe, cette façon plus simple et plus efficace de traiter les images permettra à la machine d'être plus adroite et prompte à effectuer des actions. Plusieurs instituts se sont intéressés à l'étude. Notamment, l'université de Munich est en train de développer un robot volant de petite taille, qui imite le mouvement et le système visuel de la mouche. En parallèle, d'autres initiatives existent sur le même thème. Decisions in Motion travaille ainsi sur l'étude du système visuel, mais de l'être humain. Selon CoTeSys, celui-ci est cependant plus difficile à répliquer.
* Cognition for Technical Systems

Haut de page

1 Commentaire

Merci pour ce très bon article,
Francis

Soumis par simon (non vérifié) - le 05 août 2009 à 05h34

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas