Mozilla a généré 52,9 millions de dollars en 2005

Par 04 janvier 2007
Mots-clés : Smart city

Mitchell Baker, le président de la Fondation Mozilla, souhaite faire preuve de transparence auprès de ses clients et de la communauté open source. A cet effet, il vient de révéler sur son blog le...

Mitchell Baker, le président de la Fondation Mozilla, souhaite faire preuve de transparence auprès de ses clients et de la communauté open source. A cet effet, il vient de révéler sur son blog le montant des revenus pour 2005 de Mozilla.
 
Le chiffre d'affaires global de la fondation s'élève à 52,9 millions de dollars. 29,8 millions de dollars proviennent du CA de la Fondation Mozilla elle-même et les 23,1 millions restants sont issus de la Mozilla Corporation.
 
En 2004, ce chiffre d'affaires ne s'élevait qu'à 5,8 millions de dollars! Cette nette progression des résultats en une seule année s'explique en partie par le lancement en novembre 2004 de la première version du navigateur Internet Firefox.
 
Par ailleurs, Mozilla a évalué ses coûts de fonctionnement pour 2005 à 3 millions de dollars. La fondation a donc enregistré un bénéfice net de 49,9 millions de dollars. Mitchell Baker a ainsi déclaré que Mozilla investirait ses bénéfices dans le développement des logiciels open source, comme Thunderbird, et dans l'amélioration de Firefox. Ces bons résultats devraient aussi permettre à la fondation de recruter de nouveaux collaborateurs.
 
Néanmoins, Mozilla reste évasif sur le détail de ses revenus. En novembre dernier, Tristan Nitot, le président de la Fondation Mozilla Europe, expliquait sur son blog "qu'il y a une raison toute simple pour ne pas donner les chiffres exacts des revenus: nos partenaires nous demandent de ne pas communiquer dessus, car ils considèrent cette information comme étant stratégique". La donation et le mécénat semblent générer une bonne partie des revenus. Mozilla peut également compter sur le sponsoring de sociétés comme IBM, AOL ou Sun Microsystems et sur la vente de produits dérivés.
 
Mais la Fondation Mozilla gagnerait aussi de l'argent grâce au système des liens sponsorisés mis en place par son partenaire Google. Par exemple, plus Firefox 2.0 est téléchargé, plus il génère de nouveaux revenus. En effet, grâce au champ de recherche Google inclus dans le navigateur, les utilisateurs de Firefox peuvent cliquer sur des liens sponsorisés. A chaque utilisation, Google reverse près de 78,5% des revenus générés à Mozilla.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 04/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas